Image lionsdelatlas par défaut

Loin de ses performances habituelles, le sport national en 2012 aura été marqué, à de rares exceptions, par une série de déconvenues et de déceptions aussi bien au plan régional, continental qu’international.

En effet, à l’exception du karaté, de la boxe, du cyclisme, du tennis et de certaines épreuves d’arts martiaux qui n’ont pas dérogé à la règle en semaintenant à un niveau honorable, les autres disciplines notamment les sports collectifs ont été en deçà des espérances des marocains. Même l’athlétisme qui était une discipline où leMaroc remportait autant de médailles, en 2012 nos athlètes ont raté de nombreux rendez-vous comme en témoigne les Jeux Olympiques où le Maroc s’est contenté d’une seule médaille de bronze remportée par Abdelaati Iguider (1. 500m) occupant ainsi la 28è place au classement général. Outre la déception au niveau des résultats, le sport national a surtout reçu un coup dur après que les athlètes Meriem Alaoui Selsouli et Amine Laâlou aient été contrôlés positifs et suspendus par la Fédération internationale (IAAF). Au chapitre des rares performances du sport national, il faudrait relever la médaille de bronze décrochée par la sélection marocaine juniors filles lors du 2è championnat d’Afrique de cross-country au Cap en Afrique du Sud. Au 14e championnat du Monde juniors garçons d’athlétisme à Barcelone, la sélection nationale a décroché trois médailles de bronze terminant ainsi à la 38è position auclassement des 42 pays participants. Quant au football, les deux petites performances ont été la consécration des Lions de l’Atlas en Coupe arabe des nations et leur qualification pour la 15e fois de leur histoire à la 29è Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2013 (19 janvier-10 février prochains) qui ont redonner l’espoir au public marocain après les faux des autres équipes juniors et féminine sans oublier les clubs nationaux qui n’ont guère briller dans les compétitions africaines. En futsal, les nationaux n’ont pas été chanceux en se faisant éliminer au 1er tour de la 7è Coupe du Monde (Thaïlande-2012) après trois défaites consécutives dont la dernière face à l’Espagne (5-1). Quant au sport féminin, la sélection marocaine des moins de 20 ans a été éliminée du 1er tour des éliminatoires du Mondial et du 2e tour des éliminatoires de la CAN-2012 sa défaite face au Sénégal aux tris au but (5-6). Les clubs nationaux, à l’exception du Moghreb Fès vainqueur de la Super Coupe d’Afrique aux dépens de l’Esperance de Tunis (3-4 t. a. b) n’ont pas été épargnés par ces contre-performances. Les Jaunes et Noirs, se sont ainsi rachetés après leur défaite en 8e de finale bis de la Coupe de la Confédération africaine devant les Congolais de l’AC Leopards (2-0 en match retour) à Dolisie. Le Wydad Casablanca a été sorti en phase de poules de la Coupe de la CAF après son match nul (3-3) face au Stade Malien à Bamako (1-1 à l’aller à Casablanca ) pour le compte de la 6e et dernière journée. Le CODM, l’autre représentant marocain dans cette compétition, a vu son parcours stoppé en 8e de finale bis après son match nul face au Stade Malien (1-1 en match retour) à Meknès (défaite du CODM 1-0 aller). S’agissant du Raja de Casablanca, il a été éliminé au 2e tour de la Ligue des champions d’Afrique malgré sa victoire face aux Ghanéens de Chelsea (3-0) en match retour à Casablanca. Si le tennis n’a pas su conserver sa place dans le groupe II (zone Euro-Afrique) de la Coupe Davis, il s’est revanche, imposer sur la scène africaine et arabe grâce à la distinction d’une nouvelle génération de joueurs marocains dans différentes manifestations et à leur tête Fatima Zhara Alami et Nadia El Allami, qui ont remporté le championnat d’Afrique en double.