000_1ln57q_0

Youssef El Arabi fait les gros titres de la presse grecque aujourd’hui. Buteur mardi soir contre le Bayern Munich, l’international marocain de l’Olympiakos a livré une prestation haut de gamme qui a ébloui les médias locaux, malgré la défaite.

Auteur d’un bon début de saison sous les couleurs de l’Olympiakos avec sept buts et deux passes décisives, Youssef El Arabi a encore frappé mardi soir, lors de la réception du Bayern Munich pour le compte de la 3e journée de Ligue des champions. Malgré la défaite (2-3), l’attaquant de 32 ans a été encensé par la presse grecque, lui qui a ouvert la marque pour les siens à la 23è minute.

Ce but a brisé une malédiction des équipes grecques qui durait depuis 39 ans, comme le rapporte le site Protothema. l’Olympiakos n’avait plus marqué contre les Bavarois depuis 1980. Ci dessous sa prestation

De son côté, Onsports a souligné le bon match du Marocain et a insisté sur le côté spectaculaire de sa célébration, tout en saluant la prestation collective du groupe de l’Olympiakos, qui a réussi à résister à la pression des Allemands en première mi-temps.

“El Arabi met le feu au stade de Stade Karaïskakis”, a titré To10. Le site grecque a manifestement apprécié la prestation du Lion de l’Atlas: “El Arabi montre encore une fois qu’il est un tueur”, lit-on dans l’article.

Enfin, Novasports insiste sur le fait qu’El Arabi a rendu “amers” les débuts du Bayern Munich dans ce match, grâce à son but qui a donné plus de confiance aux joueurs. “Ces derniers auraient plus plier le match mais l’expérience a fait la différence”, ajoute le média.