Image lionsdelatlas par défaut

L’équipe brésilienne de Chapecoense a remporté mardi soir le match aller de finale de la Recopa Sudamericana, équivalent sud-américain de la Supercoupe d’Europe, en battant l’Atlético Nacional (2-1), quatre mois aprés le crash aérien qui a décimé son effectif.

Le 28 novembre, la « Chape » s’apprêtait à disputer la finale aller de la Copa Sudamericana face à cette même formation colombienne quand l’avion qui l’amenait à Medellin s’est écrasé sur les montagnes colombiennes, un accident qui a co&ucircté la vie à 71 des 77 passagers, dont 19 joueurs de l’équipe.

Le club brésilien a fini par être désigné champion de la compétition, à la demande de l’Atlético Nacional, déjà détenteur de l’autre titre continental, la Copa Libertadores.

Des buts de Reinaldo (23e sp) et Luiz Otavio (73e) ont offert la victoire à « Chape » avant le match retour, à Medellin, le 10 mai.

Mais l’enjeu sportif n’avait que peu d’importance dans une rencontre qui servait principalement d’hommages aux victimes avec notamment une cérémonie de « gratitude » avant le match.

« Nous sommes ravis d’avoir pu battre un adversaire aussi fort sur la scéne sud-américaine mais il reste 90 minutes et ce seront les plus difficiles », a ainsi tempéré le technicien brésilien Vagner Mancini.

« Il faut féliciter le staff et les joueurs qui ont su mettre en place une équipe compétitive en si peu de temps », a ajouté le coach du « Verdao », qui a d&ucirc recruter pas moins de 22 joueurs, dont l’ancien Lillois Tulio de Melo, depuis la tragédie.