Halilhodzic_presse

Après le match nul décevant face à la Libye, Vahid Halilhodzic a été interrogé sur le nombre de joueurs locaux qui figurent en équipe nationale.

Comme à son habitude, le Bosnien n’a pas mâché ses mots pour mettre fin au débat. Le débat sur la présence des Botolistes en équipe nationale du Maroc a sans doute pris fin vendredi soir après le match nul insipide des Lions de l’Atlas contre la Libye (1-1). En tout cas pour Vahid Halilhodzic, le sujet n’a pas lieu d’être. Et le Bosnien l’a bien fait comprendre lors de sa conférence de presse.

Interrogé par un confrère qui s’inquiétait de l’absence de joueurs locaux dans le onze de départ face aux Libyens, Coach Vahid a livré une réponse franche et directe, comme à son habitude: “Vous (les journalistes marocains, ndlr) êtes tous dans cette démarche avec les joueurs locaux. Vous pensez qu’ils sont prêts pour jouer à ce niveau. Pas encore. Le rythme du football en Europe n’est pas le même que celui qui se pratique au Maroc. Il y a trop peu de joueurs qui sont prêts physiquement (pour le niveau international, ndlr). ”

Voilà de quoi mettre une fin temporaire aux polémiques récurrentes sur les Botolistes en sélection. Car Halilhodzic ne ferme pas complètement la porte aux joueurs locaux: “il y a du talent je suis tout à fait d’accord (. ) Par exemple j’ai bien aimé Ismaël El Haddad, il a des qualités mais vous avez bien vu après quelques courses il était cuit physiquement, il n’en pouvait plus. Il faut être capable de répéter les efforts et aucun joueur (de Botola, ndlr) n’en est capable. mais s’ils sont meilleurs que les autres pour moi il n’y a pas de problème (. ) Chaque fois q’un joueur méritera sa place sera là. Pour moi il n’y a pas les joueurs locaux d’un côté et les “étrangers” de l’autre. Ils sont tous Marocains. “

SourceMAP