Image lionsdelatlas par défaut

Le Maroc a été désigné pour les deux prochaines années comme le pays organisateur de la coupe du monde des clubs. En tant que pays hote, le champion national aura l’occasion de se frotter aux meilleures équipes mondiales, dont le prochain vainqueur de la ligue des Champions

Cette donnée peut-elle expliquer à elle seule le renouveau du championnat national? Indépendamment de la qualité de jeu qui laisse toujours à désirer par moment, indépendamment des terrains qui sont parfois à la limite du praticable (bien que des efforts importants ont été consentis ces derniers années), il est indéniable que la Botola Pro version 2012-2013 livre à ses supporters un suspens alléchant à tous les niveaux . et c’est tant mieux ainsi:

RCA-FAR . un match à distance pour le sacre final

2 points d’écarts séparent le club casablancais de son rival à 4 journées de la fin du championnat. Un écart qui ne risque pas de se creuser tant les deux équipes sont au coude-à-coude depuis le début du présent exercice, dépassant largement les autres équipes du tableau.

Le Raja de Casablanca avait débuté sa saison en recrutant des joueurs à tour de bras dans le seul but de glaner le titre de champion national qui lui permettait par la même occasion de participer à la prochaine coupe du monde des clubs. Cependant, le plan stratégique dessiné par son nouveau président est contrarié par la montée en puissance de l’équipe des FAR qui, malgré le départ précoce de Rachid Taoussi, continue de suivre le rythme imposé par les verts.

Les amateurs du ballon rond ne peuvent que s’en réjouir puisqu’aprés la finale historique entre le MAT et le FUS l’an dernier, nous assistons encore une fois à un duel acharné entre deux équipes à niveau égal . Qui sera le plus fort mentalement? Réponse dans quelques semaines.

MAS-WAC . Un duo qui peut l&acirccher les représentants du Nord

Une équipe de Fés en aide une autre . voici comment on peut résumer le match en retard de la 25 émejournée de la Botola avec la défaite du WAC contre le WAF, résultat qui fait les affaires du MAS de Fés qui gagne une place pour atterrir sur la 3 émemarche du podium, gr&acircce à la différence de but.

Le champion sortant quant à lui a encore perdu du terrain hier aprés son match nul lors du match d’ouverture de la 27 émejournée, et peut voir les jaunes et les rouges s’éloigner à 3 journées de la fin.

Le 3 émejouera la coupe de la CAF (remportée en 2011 par le Mas), le 4 émequant à lui sera le représentant en UAFA Cup. Rien de choquant à un point prés: Financiérement parlant, le 3 émes’en sortira moins bien que son poursuivant l’UAFA Cup étant mieux dotée que la coupe de la CAF et nécessitant des déplacements moins “périlleux&raquo.

Quoiqu’il en soit, les 3 équipes concernées rendent cette premiére moitié de tableau bien animée o&ugrave les regards ne seront pas focalisés uniquement sur le duel à distance entre le leader et son poursuivant.

La relégation . Un combat aussi derriére

Mis à part le ventre mou du classement composé de seulement 5 ou 6 équipes, un combat alléchant a lieu entre différentes équipes qui veulent éviter la relégation. 6 points seulement séparent le premier relégable au 12 éme(7 points si on inclut le 11 éme, l’OCK qui a déjà joué son match comptant pour la 27 émejournée). La fin du championnat s’annonce d’autant plus tendue quand on sait que des rencontres entre adversaires directes sont à prévoir avant la 30 émeet derniére journée.

– Le CODM (16 émeet bon dernier) sera opposé au KAC (15 éme) lors de la derniére journée et au RBM (14 éme) dans une semaine

– Le KAC aura fort à faire avec 3 oppositions contre El Jadida (12 émeà 6 points), le Raja Beni Mellal à 1 point, avant de jouer contre le CODM lors de la 30 émejournée.

– Le Raja Beni Mellal (14 éme) sera quant à lui opposer successivement au CODM, au KAC et au WAF, 3 adversaires directs lors des 3 derniéres journées du championnat.

“Unseulsportn’aconnuniarrêtsnireculs: lefootball. A quoi cela peut-iltenirsinonà lavaleurintrinséquedujeului-même, aux émotionsqu’ilprocure, à l’intérêtqu’ilprésente?&raquo Pierre de Coubertin avait bien tout résumé en une seule phrase.

Les amateurs du ballon rond et les spécialistes de la Botola s’en donneront donc à c&oeligur joie lors de ces derniéres journées, tant le suspense est présent à tous les niveaux du classement . Qui remportera la Botola? Qui la quittera? Les marocains suivront cela avec attention jusqu’au dernier coup de sifflet final.