Milieu de terrain des Lions de l’Atlas et de la Fiorentina, Sofyan Amrabat s’est exprimé sur le site officiel de la Fiorentina autour de nombreux sujets.

L’ancien homme fort de l’Hellas Verona a parlé notamment de ses racines marocaines: «je suis marocain, mes parents sont marocains, mes grands-parents sont marocains. J’ai du sang marocain. Quand je vais au Maroc, je sens en moi – je ne peux pas le décrire avec des mots – que je suis chez moi. La Hollande est aussi ma maison, j’ai une relation spéciale avec le pays. Mais le Maroc est unique»

Il évoque ensuite ses premiers pas avec la sélection nationale: «j’ai participé à la Coupe du monde des moins de 17 ans et depuis, je défends les couleurs de l’équipe nationale. J’ai joué avec les U20 et avec les U23.

Puis, un jour, alors que j’avais 18 ans, le sélectionneur national Badou Zaki m’a appelé pour jouer un match amical contre l’Uruguay. Je n’ai pas foulé le terrain à cette occasion, mais ma première fois avec l’équipe nationale senior a été quelque chose de spécial».

Il évoque ensuite l’évolution que connaît le football marocain, notamment au niveau des infrastructures. Il est totalement sous le charme du Complexe Mohammed VI de Maâmora: «c’est quelque chose d’incroyable. Il compte 10 ou 15 terrains, à la fois extérieurs et intérieurs. Il y a tout ce dont vous avez besoin. Nous dormons là-bas, tout est parfait».

Il parle ensuite de cette génération de Lions de l’Atlas et de l’une des émotions les plus fortes de sa vie: «il y a un excellent manager et nous avons un grand potentiel. Il y a tous les ingrédients pour faire quelque chose d’important. Quand nous avons de nouveau participé à une Coupe du monde après 20 ans, l’émotion était incroyable.

Les Marocains ont célébré aux Pays-Bas, en France, en Belgique, partout. Au Maroc, les gens pleuraient. La Coupe du monde 2018 a été l’un des meilleurs moments de ma vie. Nous nous sommes déjà qualifiés pour la Coupe d’Afrique des Nations, puis nous commencerons les qualifications pour la prochaine Coupe du Monde. Je pense que le Maroc peut faire beaucoup en matière de football ».

SourceMAP/LDA