D’après les médias espagnols, le Lion de l’Atlas du FC Séville, Munir El Haddadi, ne rentre toujours pas dans les plans de Julen Lopetegui et devrait quitter le club cet été.

Jusque là, rien de neuf par rapport à ce que nous avons déja annoncé. Nous savons que sous la houlette de Julen Lopetegui à Séville, Munir n’est pas vraiment un premier choix.

L’ex de la Masia devrait quitter l’Andalousie dans les prochaines semaines. D’après Estadio Deportivo, Séville pourrait libérer Munir El Haddadi en échange d’un montant de 9 millions d’euros. Monchi n’exclut pas l’option du prêt avec option d’achat comme nous l’avons signalé par le passé.

Des équipes anglaises, italiennes et turques semblent pister le joueur marocain mais Munir privilégie les pistes locales et serait en discussion avec Alavès et Getafe qui se montrent intéressés par les services de l’international marocain.

Cependant, la source précise que Séville ne souhaite pas céder Munir El Haddadi à une autre formation de Liga pour ne pas renforcer la concurrence. Le club de Youssef En-Nesyri et Yassine Bounou préfère le vendre à un club étranger créant ainsi une situation qui pourrait compliquer le transfert de Minir.

Le quatrième Lion de l’Atlas du FC Séville, Oussama Idrissi est de retour à Séville et devra lui aussi se trouver un autre.

Même s’il est de retour à Séville, Oussama Idrissi sait qu’il lui faudra trouver un point de chute autre que l’Estadio Ramón Sánchez Pizjuán.

Sous contrat avec Séville jusqu’en 2025, l’ailier de 25 ans n’a plus bonne presse aux yeux de Julen Lopetegui qui lui a fait comprendre. Il a devant lui bien d’opportunités, comme celle qui le lie étroitement au FC Bruges.