Image lionsdelatlas par défaut

Après ses critiques lors de la CAN 2017 à l’encontre des Lions de l’atlas et d’Hervé Renard, l’ancien sélectionneur national, Badou Zaki avait été prié de la mettre en veilleuse surtout après la polémique engendré par ses propos jugés forts déplacés à l’égard des joueurs.

Aujourd’hui et après pratiquement un an, le cadre national Badou Zaki estime que son successeur à la tête de l’équipe nationale, Hervé Renard, a constitué un groupe fort et invincible avec un gardien, Munir Mohammadi, qui n’a encaissé aucun but tout le long des éliminatoires. Pour Badou Zaki, le technicien français a su corriger les erreurs défensives décelées lors de la dernière Coupe des nations africaines (CAN). « Un entraîneur qui ambitionne d’aller loin, aussi bien dans des compétitions continentales que dans des tournois mondiaux, doit savoir renforcer la défense avant de penser à marquer des buts », a déclaré l’ancien Lion de l’Atlas.