Sans-titre-1-1

L’international marocain, Oualid ElHajjam a quitté le club d’Amiens pour L’Estac. Le défenseur marocain, à qui il restait une saison de contrat en Picardie, passe sa visite médicale dans l’après-midi avant de s’engager avec le club troyen.

L’Estac s’est donc renforcé en attirant le défenseur latéral marocain qui évoluait à Amiens depuis 8 ans. El Hajjam était ce mardi sur le chemin du stade de l’Aube où il a passé sa visite médicale. Un transfert plutôt compliqué pour l’international marocain qui quitte Amiens alors qu’il lui reste encore un an contrat. Les dirigeants amiénois demandent une indemnité de transfert. Ce qui provoque l’incompréhension du joueur qui a choisi de s’exprimer publiquement sur sa situation.

” Cela fait huit ans que je suis au club. J’ai tout connu, les années en National, les merveilleuses montées en Ligue 2 et Ligue 1. Je me suis régalé toutes ces années avec les supporters qui venaient malgré la neige, la pluie. avec un stade où le toit était défectueux. Je veux vraiment retenir ça de mon passage à Amiens. Ce public va me manquer. Maintenant, je suis un peu devenu un vieux meuble à Amiens. On donne beaucoup plus d’importance aux nouveaux joueurs donc ça serait bien pour moi d’aller dans un nouveau projet. ” a-t-il expliqué sur RMC Sport.

” Le club n’a aucune raison de me retenir. Il me reste un an de contrat, et je n’ai aucune proposition de prolongation. Le club souhaite avoir de l’argent et ne pas me laisser partir libre. Je ne comprends pas forcément leur choix de me retenir avec tout ce que j’ai fait pour ce club. Surtout qu’ils ne comptent pas sur moi la saison prochaine. Troyes est un club de Ligue 2, qui n’a pas un énorme budget mais qui fait un effort sur mon salaire. La logique, ce serait de me laisser partir. ” a-t-il poursuivit avant d’ajouter : ” C’est une honte pour moi ce qu’on me demande aujourd’hui. C’est inadmissible. On me demande de baisser mon salaire dans mon futur club pour payer mon transfert? C’est dérisoire. Incompréhensible. “Et de conclure : ” Je suis choqué de ce comportement. On parle de petites sommes ici. Pour moi, le club doit me laisser libre. “