Image lionsdelatlas par défaut

Ainsi, aprés tant de souffrance, Abdeslam Ouaddou a obtenu satisfaction devant la FIFA, qu’il avait saisie à son retour de l’Emirat, en novembre 2012. Prêté en juillet 2011 au Qatar SC, l’ex défenseur de Nancy avait été écarté de l’équipe un an plus tard et n’a plus per&ccedilu aucun salaire.

“Je suis satisfait, mais je n’oublie pas qu’il y a dans ce pays beaucoup de travailleurs dont les droits sont bafoués. ” déclare Abdeslam Ouaddou sur le site fran&ccedilais L’Equipe. “J’avais déposé une plainte devant la FIFA, et mes dirigeants m’avaient menacé de ne pas me donner mon visa de sortie. Quand j’ai dit que je saisirais la Ligue des Droits de l’Homme, ils m’ont laissé partir, en me disant qu’ils étaient influents à la FIFA. Si j’ai mis fin à ma carriére, c’est en grande partie à cause de ce qu’ils ont fait”, précise Ouaddou. Ouaddou ajoute: “Je sais qu’il y a d’autres joueurs au Qatar qui ne sont plus payés. Mais d’aprés ce que je sais, et depuis que la FIFA m’a donné raison, la fédération qatarienne commencerait à agir pour que des dossiers comparables au mien soient négociés à l’amiable. “ rapporte le média sportif fran&ccedilais.