Munir El Haddadi peut jouer pour les Lions de l’Atlas. La FIFA a acté, ce jeudi, la réforme Lekjaa et instauré des conditions de changement de nationalité plus souples.

Munir El Haddadi peut enfin jouer pour l’Équipe nationale. La FIFA a acté son changement de nationalité, ce jeudi.Le vendredi 18 septembre, le football africain a pris une nouvelle tournure. La réforme Lekjaa, du nom de l’actuel président de la Fédération royale marocaine de football et deuxième vice-président de la CAF, a été adoptée par la FIFA à une écrasante majorité (193 des 209 votants).Ce 28 janvier, l’instance mondiale a publié une circulaire expliquant son mode d’emploi et son entrée en vigueur.

Ainsi la FIFA a diffusé un «Commentaire sur le règlement régissant l’éligibilité pour jouer en équipe représentative» de 47 pages.

«La réforme de septembre 2020 a tenu compte de plusieurs situations jugées d’une sévérité ou une rigueur excessives qui ont été pointées par des associations membres ou révélées par la pratique, et a codifié la jurisprudence de la Commission du Statut du Joueur. Quatre nouvelles exceptions permettant un changement d’association ont été ajoutées», explique la FIFA au sujet de la réforme Lekjaa.

Les 3 matchs joués avec la sélection U21 espagnole, dans le cadre des éliminatoires de l’Euro espoir en septembre 2016, posaient problème pour l’actuel attaquant de Séville.Voici comment la FIFA a tranché en faveur du Marocain:

«Article 9, al. 2 c)76. Cette exception réglementaire limitée rectifie la rigueur excessive appliquée lorsqu’un joueur détenant plusieurs nationalités ou une « nationalité commune » a joué pour une association membre lors d’une compétition officielle, dans quelque discipline de football que ce soit, au niveau international « A », sur un nombre de matches limité voire pen- dant quelques minutes lors d’un seul match. En vertu de la dernière version du règle- ment, le joueur était lié à cette « nationalité sportive » pour toute la durée de sa carrière en équipes représentatives.77. Un changement d’association peut être octroyé lorsque le joueur:

77.1 a joué pour son association actuelle lors d’une compétition officielle au niveau international « A », et dans quelque discipline de football que ce soit ;

77.2 détenait déjà la nationalité de l’association qu’il souhaite représenter avant de jouer pour son association actuelle lors d’une compétition officielle, à quelque niveau que ce soit et dans quelque discipline de football que ce soit ;

77.3 n’avait pas encore 21 ans au moment de son dernier match en compétition officielle avec son association actuelle, dans quelque discipline de football que ce soit ou ;

77.4 n’a pas joué plus de trois matches (en compétition officielle ou non officielle) pour son association actuelle au niveau international « A », dans quelque discipline de football que ce soit ;

77.5 a passé au moins trois ans sans jouer pour son association actuelle depuis la dernière fois où il l’a fait, lors d’une compétition officielle ou non officielle, au niveau international « A » et dans quelque discipline de football que ce soit ;

et77.6 n’a jamais joué pour son association actuelle lors d’un match au niveau international « A », dans quelque discipline de football que ce soit, lors d’une compétition finale d’une Coupe du Monde de la FIFA ou d’une compétition organisée par une confédération».

Sur le papier, Munir El Haddadi remplit les principaux critères d’éligibilité pour jouer avec les Lions de l’Atlas: il a connu son unique sélection avec l’Espagne avant 21 ans (il avait 19 ans), et cela date de plus de trois ans (en 2014).

SourceMAP/LDA