Munir El haddadi

Munir a parlé de sa joie d’être appelé par le Maroc et a évalué la saison pour lui-même et l’équipe qu’il considère comme sa “ famille ”Munir El Haddadi a été interviewé ce vendredi sur «Sólo el Sevilla» par la radio du FC Séville.

Il a commencé par souligner l’importance d’avoir une semaine entière pour récupérer entre les matches: C’est une sensation étrange après avoir joué tous les trois jours pendant si longtemps, cela nous aide à récupérer.

Nous avons une grande équipe avec de bons professionnels et nous travaillons pour atteindre nos objectifs et gagner autant que possible . Parfois, cela peut sembler plus difficile quand il reste si peu de matchs, mais c’est la meilleure partie de la saison où nous pouvons atteindre nos objectifs pour le club, l’équipe et nos fans.

Munir El Haddadi qui a eu à peine eu de vacances après avoir été appelé l’équipe nationale, a évoqué ce que cela signifiait de pouvoir enfin jouer pour le Maroc lors de la récente trêve internationale, une occasion qu’il a marqué avec un but: “La première fois quand j’y suis allé et qu’ils m’ont dit que je n’étais pas éligible, j’ai pensé que tout espoir était perdu.”

“Mais vous ne pouvez jamais perdre espoir et ils voulaient désespérément que je défende mon pays. J’avais tellement envie mais ça n’avait pas l’air bien au début, j’ai continué à essayer et grâce au travail du président et d’autres personnes, j’ai pu vivre mon rêve.”

Munir a également évoqué le rôle que Yassine Bounou et Youssef En-Nesyri ont joué : «Ils m’ont accueilli à bras ouverts. “Je connaissais beaucoup de mes coéquipiers et j’ai passé un très bon moment. J’avais désespérément besoin de faire mes preuves et ça s’est bien passé.J’ai de la chance d’avoir Bounou et En-Nesyri, ils m’ont beaucoup aidé et j’en suis très reconnaissant.”

El Haddadi, qui a déclaré que son but contre le Burundi était dédié à sa famille et à tous les Marocains, a mentionné le regain de confiance que vous donne le fait de jouer pour votre pays: “Ce n’est pas si normal que trois joueurs du même club jouent dans la même équipe nationale. Peut-être avec l’Espagne ou la France, mais pour les Marocains c’est plus difficile. Être appelé par votre pays vous remplit de confiance, encore plus lorsque vous jouez et marquez.”

En terminant, Munir a évoqué son désir de marquer ce week-end contre le Celta comme il l’a fait lors de la première moitié de la saison, mais a souligné que dans tout, l’objectif principal est de rendre les supporters de Séville heureux: “Nous espérons atteindre nos objectifs. C’est ce que veulent le club et nos fans, qui même s’ils ne peuvent pas être sur le terrain, nous ressentons leur soutien de loin.”