Image lionsdelatlas par défaut

Les équipes marocaines du relais mixte et juniors gar&ccedilons, qui figuraient dans le Top 5, ont été la révélation des 42éme Championnats du Monde de Cross-Country, disputée dimanche à la capitale ougandaise Kampala.

Au relais mixte, l’équipe marocaine composée de Oumaima Saoud, Sanae El Othmani, Mohamed Tindouft et Brahim Kaazouzi a terminé au 5é rang mondial (24min 02sec) devant les états-Unis (24. 08). Le titre mondial est revenu au Kenya (22. 22) suivi de l’éthiopie (22. 30) et la Turquie (22. 37). Quant aux épreuves juniors gar&ccedilons, les athlétes de Mouhcine Outalha, Mohamed Bali, Anouar Ouzine, Ilyas Raji, Abdelkrim Benzahra et Hicham Aknakam se sont classés également à la 5é position avec 113 points derriére l’Ouganda (56 pts), l’érythrée (55 pts), le Kenya (28 pts) et l’éthiopie (17 pts). Chez les juniors filles, Imane Bouhali, Loubna Ech-Chafai, Rahma Tahiri, Saida Fadili, Hanae Bouagad et Wafa et Gazour ont occupé la 10é place (202 pts), le même classement des derniers championnats du monde. Joint au téléphone par la MAP, le directeur technique national de la Fédération royale marocaine d’athlétisme, Ayoub El Mendili, a salué ces ” excellents résultats” notamment ceux réalisés par les athlétes juniors gar&ccedilons et relais mixte. Il a aussi mis en avant le fait que ces athlétes juniors gar&ccedilons ont été formés aux centres régionaux de formation et ont amélioré leur classement mondial aprés s’être classés à la 7é place de la derniére édition. ” Aux épreuves du relais mixte, les athlétes choisis par la DTN ont tous disputé leur premiers championnats du monde et ont fait montre d’un excellents niveau” a-t-il souligné, rappelant que la DTN avait fondé de grands espoirs sur Rabab Arafi, blessée à la derniére minute.