vahid_hadji-1

Mohamed Ihattaren a choisi les Oranjes mais pour Ronald Koeman, il y a encore un détail qui pourrait finalement basculer son choix en faveur du Maroc.

En effet, le milieu de terrain du PSV a cédé à la pression néerlandaise début novembre au plus grand désarroi des supporters marocains. Seulement, on apprend que le joueur aurait une clause dans son accord au cas où il souhaite changer d’avis en faveur du Maroc, pays de ses parent.  

Le directeur technique de la KNVB, Nico-Jan Hoogma, a fait comprendre que la décision d’Ihattaren n’était pas vraiment définitive. Chose qui explique son absence de la récente liste des Oranjes.

Le Maroc, c’est son pays

“Il ne s’agit en réalité que de son pays”, a déclaré le responsable de la KNVB, Nico-Jan Hoogma.  «Mohamed ne s’intéresse pas aux autres pays, mais le Maroc est tout simplement son pays de rêve.  S’il veut revenir sur sa décision, il ne va pas rater l’occasion.  Nous pensons que nous ne devrions pas le n’empêcher alors. “

Pour se prémunir de la pression, Mohamed Ihattaren a précipité les choses en acceptant de pauser en Oranje à côté de Koeman. «J’y réfléchis depuis longtemps. J’ai aussi beaucoup discuté avec ma famille. Ils ont beaucoup fait pour moi…”explique Ihattaren à propos de son choix temporaire.

L’hésitation profitera au Maroc

Quelques jours après, Ihattaren décide de ne pas honorer sa première convocation avec les Oranjes pour les matchs de novembre. Pourtant, Ronald Koeman a essayé de le convaincre d’accepter la convocation. Mais le jeune marocain ne se sentait pas prêt de sceller son avenir en officialisant son choix contre l’Irlande du Nord.

“S’il dit, je veux encore attendre et peut-être entrer en scène en mars, j’attendrai. Sinon, il y a une chance qu’il soit sélectionné vendredi”, a déclaré Koeman peu avant la trêve internationale.

Malgré l’annonce de son choix, Mohamed Ihattaren hésite encore et souhaite s’accorder du temps pour bien réfléchir.