Image lionsdelatlas par défaut

Les conditions qui auraient été posées par Hervé Renard pour rester à la tête des Lions de l’Atlas sont à prendre avec toute la prudence qui s’impose jusqu’à la réaction à ce sujet du sélectionneur national, lui même, ou de son employeur, Fouzi Lekjaa.

La spéculation sur l’avenir de Renard au Maroc bat son plein depuis l’élimination des Lions de l’Atlas du Mondial 2018. D’après la presse marocaine, le technicien français aurait posé trois conditions pour rester à la tête de la sélection nationale du Maroc. La deuxième exigerait le départ de son adjoint Mustapha Hadji, dans le collimateur de plusieurs individus depuis son clash avec l’ancien sélectionneur des Lions de l’Atlas, Badou Zaki qui avait précipité le licenciement de ce dernier. Hadji fut le seul rescapé du premier staff technique sous l’ère Lekjaa. Il était donc attendu au tournant depuis la nomination de Renard et sa réaction jugée “excessive” après la défaite face à l’Iran, offre à ses détracteurs une bonne raison de réclamer son départ du staff technique sous couvert d’une nouvelle condition posée par le sélectionneur Hervé Renard afin de maintenir une bonne ambiance de travail au sein de la tanière. Entre temps, Mustapha Hadji a réagi à la déclaration du capitaine de l’équipe nationale Mehdi Benatia. Et dans ses explications, l’adjoint de Renard a confié que la «pression que tout le monde ressentait à ce moment”était à l’origine de ce malaise qu’il faudra oublier. L’ancien Lion de l’Atlas a également assuré ne pas en vouloir au capitaine des Lions de l’Atlas qu’il considère comme un « petit frère. Nous devrons maintenant faire le bilan de notre participation au Mondial au lieu de nous échanger des accusations », a conclu Hadji conscient qu’il n’est pas plus indispensable que le reste des techniciens et dirigeants comme en témoignent les déclarations du président Faouzi Lekjaâ.  « Personne n’est indispensable en sélection. Ce qui est certain, c’est que l’avenir de la sélection ne sera pas perturbé. », a notamment fait savoir le responsable du Football marocain.