Image lionsdelatlas par défaut

Les 5 membres de la commission d’évaluation de la candidature du Maroc au Mondial 2026 sont arrivés lundi 16 avril à Casablanca.

Alors que le site de la FIFA annonçait leur arrivée à Marrakech, ils ont fait une courte escale à l’aéroport Mohammed V de Casablanca avant de s’envoler pour la ville ocre. Selon une source dont le département est chargé de faciliter leurs déplacements, ils ont également ajouté la visite de Tétouan à leur programme. Des changements de dernière minute pour trouver une faille? “Nous ne sommes pas autorisés à accorder la moindre déclaration aux médias sur la visite des membres de la Task Force, car la FIFA veut qu’ils soient anonymes afin de pouvoir évaluer sans pression les infrastructures (sportives, aéroportuaires, routières… ) du Maroc”. C’est en ces termes qu’une source proche du dossier de candidature essaye dans un premier temps d’éluder nos questions sur cette visite décisive qui peut à Dieu ne plaise, déboucher sur l’élimination du scrutin prévu le 13 juin prochain. Après avoir insisté sur le respect de son anonymat, notre interlocuteur consent à révéler quelques détails sur le déroulement de cette tournée des villes marocaines qui a démarré lundi 16 avril au soir. “Au départ, nous devions recevoir la délégation à Marrakech mais les 5 membres de la FIFA ont débarqué à Casablanca vers 20 heures où ils ne se sont pas attardés. Ce changement de trajet est certainement lié à une volonté de mesurer l’interconnexion aérienne du 1er aéroport marocain. “Ils sont restés à l’aéroport Mohammed V le temps de prendre un vol nocturne pour Marrakech. Arrivés à l’aéroport Ménara vers 22 heures par un vol de la RAM, ils ont inspecté minutieusement l’aérogare pendant près d’une heure avant de passer la nuit dans un grand hôtel de la ville. “Tôt ce matin (mardi 17 avril), ils ont démarré leur tournée par une visite des infrastructures de la ville comme le Grand stade de Marrakech et l’ancien stade Harti qui servira de camp d’entrainement pour les équipes. “Jusqu’à présent, tout s’est très bien passé sachant que l’aéroport Ménara et le stade sont rutilants et surtout aux normes internationales”, révèle, très satisfait, notre interlocuteur. Selon lui, la visite au pas de course va se poursuivre dans la ville d’Agadir entre aujourd’hui et demain (17 au 18 avril). “En début d’après-midi (du mardi 17 avril), il s’y rendront en voiture pour juger la qualité de notre réseau autoroutier. Là aussi, cela ne devrait poser aucun problème sachant que cette autoroute récente est bien équipée en aires de repos. Ce n’est qu’une fois arrivés qu’ils nous révéleront les endroits qu’ils veulent visiter. Dans le lot, il y aura sûrement le stade de la ville et d’autres infrastructures médicales ou hôtelières. “A moins d’un changement de dernière minute, les visiteurs de la Task Force se rendront à l’aéroport demain matin (mercredi 18) pour l’inspecter avant de s’envoler pour la ville du Détroit”, déclare notre source qui précise qu’une nouvelle étape a été ajoutée au parcours initial publié par le site de la FIFA. “A priori, ils vont profiter des deux jours prévus à Tanger pour se rendre également à Tétouan qui n’était pas prévue dans leur programme. “Une fois qu’ils auront achevé leur tournée des infrastructures de la ville du Détroit (stade, aéroport, gare maritime, gare du futur TGV…), ils vont se rendre à Tétouan en voiture pour voir l’état d’avancement de la construction du stade de football ainsi que celui des infrastructures d’accueil. “Le choix d’ajouter Tétouan à leur itinéraire d’inspection n’est pas innocent et leur voyage en voiture non plus car il leur permettra d’évaluer la qualité de la route nationale qui relie ces 2 villes du nord. “A ce stade, nous ne savons toujours pas s’ils vont rentrer à Casablanca en voiture, en avion ou peut-être même en train. Tous ces changements de parcours montrent une volonté d’éprouver le sérieux de notre candidature et de détecter d’éventuelles failles”, s’interroge notre interlocuteur. De retour à Casablanca jeudi 19 avril, les visiteurs de la FIFA termineront leur tournée d’inspection en visitant les deux sites où seront construits le grand et le petit stade de football, ceux qui accueilleront les Fan Fests ainsi que toutes les infrastructures qu’ils jugeront utile d’évaluer. “L’aéroport Mohammed V constituera leur dernière vision du Maroc avant de rentrer en Suisse pour déposer leurs conclusions techniques qui décideront du sort de la candidature marocaine”, conclut notre source qui se veut optimiste sachant que “tout a été préparé et anticipé minutieusement”