Image lionsdelatlas par défaut

Interrogé par Le Monde Afrique sur cette question, Hervé Renard, le sélectionneur français des Lions de l’Atlas, dit comprendre leur choix.

« Les championnats du Qatar ou de l’Arabie saoudite sont moins compétitifs, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne le sont pas. Dans le cas de Benatia, Da Costa [32 ans], Ambarat [31 ans], El Ahmadi [34 ans] ou Boussoufa [34 ans], on parle de joueurs qui ont plus ou moins largement dépassé la trentaine. Qu’ils aillent dans un championnat moins relevé est donc plus compréhensible, car ils doivent aussi penser à l’avenir. Par contre, un joueur de 20 ou 25 ans qui part dans le Golfe, cela me semble moins logique », précise-t-il. Hervé Renard a discuté avec Mehdi Benatia ces derniers jours. « Je pense qu’il avait encore le niveau pour faire deux ou trois saisons dans un club qui dispute la Ligue des champions. Mais aller dans le Golfe, ça lui trottait dans l’esprit depuis un certain temps. Il pense aussi à la qualité de vie. Et puis, c’est un grand professionnel. Au Qatar, les clubs ont droit à trois étrangers. Si un joueur ne donne pas satisfaction, le contrat peut vite être rompu. Le fait que plusieurs de mes joueurs évoluent désormais dans cette partie du monde ne m’inquiète pas pour la sélection nationale », ajoute M. Renard, à moins de cinq mois de la Coupe d’Afrique des nations 2019, prévue du 21 juin au 19 juillet en Egypte.