67979455_2516872325046847_8179057451866259456_n

La FRMF a officiellement nommé Vahid Halilhodzic, en tant que nouvel entraîneur des Lions de l’Atlas.

La Fédération marocaine (FRMF) a annoncé la nomination de Vahid Halilhodzic comme nouveau sélectionneur de l’équipe nationale, ce jeudi. Le technicien franco-bosnien (67 ans) a été présenté par le patron de la FRMF, Fouzi Lekjaa, qui l’a choisi alors que Laurent Blanc et Luis Fernandez avaient aussi été sondés.

Libre après sa récente démission du FC Nantes, Halilhodzic succède à Hervé Renard, qui a quitté ses fonctions après la Coupe d’Afrique des nations décevante et dirige désormais l’Arabie saoudite. La durée de son contrat n’a pas été précisée mais son objectif étant la qualification des Lions de l’Atlas pour la Coupe du monde 2022, après avoir disputé la CAN 2021, son engagement doit être de deux ans et demi. Il devrait percevoir un salaire supérieur à celui de Renard, quand il était en poste dans le royaume (110 000 € contre 100 000 €)

Vahid Halilhodzic, qui a conclu un accord pour résilier son contrat avec le club français de première division, Nantes, a donné son accord au patron de la FRMF lors d’une réunion tenue mercredi.

Trois conditions pour la FRMF: une résidence obligatoire à Rabat. Etre en contact avec toutes les équipes. Et avoir la FRMF comme unique interlocuteur.

“Retrouver des titres, surtout au niveau continental et continuer à se qualifier pour le Mondial sont les objectifs demandés à Vahid Halilhodzic”, a déclaré Fouzi Lakjaa en conférence de presse ce jeudi.

“C’est une grande responsabilité pour moi. Les joueurs marocains font partie des meilleurs d’Afrique. Mon objectif premier sera d’aller au Mondial”, a indiqué Vahid Halilhodzic à la presse. “La CAN sera aussi très importante. Je connais ce genre de situation où il faut changer pas mal de choses dans une équipe. Ici, c’est un retour aux sources. J’ai passé des années au Maroc. J’ai gardé beaucoup d’amis ici. Je n’ai jamais oublié mon passage au Maroc et je suis revenu même après mon départ. C’est un énorme challenge. C’est un honneur”.

“Je trouve que le Maroc a fait une super Coupe du Monde. Ce sont les petits détails qui font la différence…”, a ajouté le nouveau coach des Lions de l’Atlas. “Le succès finira par arriver pour le Maroc. Le travail paye toujours. Ce ne sera pas facile. On va souffrir tous ensemble pour y arriver”.

Autre point important: “je ne suis pas venu pour l’argent. Si j’étais là pour l’argent je ne serais pas là. Je touche beaucoup moins que d’autres…”, a-t-il insisté. “Les négociations ont été difficiles. Je n’aime pas perdre. Les gens du Raja me connaissent bien. J’ai quitté Nantes sans savoir où j’allais”.

SourceMAP