Image lionsdelatlas par défaut

La presse marocaine a condamné l’agression dont a été victime l’entraîneur de la Renaissance Sportive de Berkane Mounir Jaouani hier samedi 18 mars 2018 au stade de Radès.

Une photo du technicien marocain le montrant avec un gros pansement pendant la mi-temps du match opposant son club au Club Africain dans le cadre du second tour retour de la Coupe de la Confédération africaine de football emporté par le RS Berkane sur un but d’Ayoun Kaabi. Le coach de la RSB, qui n’a rien vu venir, n’a pas pu identifier l’agresseur. “J’ai reçu un coup de poing sur le chemin du retour aux vestiaires à la mi-temps. C’est triste de voir ce genre de comportements dans les stades. J’avais peur qu’il m’arrive quelque chose, je croyais que j’allais mourir. J’ai des enfants et une famille, c’est vraiment triste. “, a précisé Jaouani à l’issue du match. Les commentaires ont fusé condamnant le comportement anti sportif des supporters tunisiens qualifiant la violence de faits courants dans les stades tunisiens.