Image lionsdelatlas par défaut

Supervisant les Lions de l’Atlas Locaux depuis leur stage de préparation, le sélectionneur national, Hervé Renard, préfère rester au second plan loin des médias marocains afin de ne pas perturber le travail de son collègue, Jamal Sellami. Et c’est dans un coin de la tribune et loin des officiels qu’il assiste aux matchs.

Néanmoins, le patron des Lions de l’Atlas a accordé une interview accordée àP2j. fr dans laquelle il est revenu sur la participation marocaine et sur l’intérêt de cette compétition. Hervé Renard n’est pas le sélectionneur des Lions Locaux, il est là “pour superviser, pour regarder avec un œil extérieur la performance des joueurs sélectionnés par Jamal Sellami avec qui j’ai la chance, depuis que je suis arrivé au Maroc (2 ans), d’etre en regroupement pendant les dates Fifa internationales, il fait les mêmes stages que nous et cette équipe est ensemble depuis pratiquement 2 ans” a expliqué Renard. Et d’ajouter à propos de Sellami : ” Vu qu’il a une connaissance plus importante que moi du championnat marocain et qu’il a été entraîneur dans différents clubs au Maroc, ça me paraissait important avec son expérience qu’il soit le sélectionneur de cette équipe. Après, ça nous n’empêche pas d’échanger, je lui donne mon avis et après c’est lui qui prend les décisions finales et c’est lui qui gère cette équipe”. Concernant son intérêt pour les joueurs de la sélection nationale locale, Hervé Renard a répondu ” Je prends les meilleurs, on pourrait appelé cette sélection A’. Il y a déja quelques joueurs qui ont été dans mon effectif ” précisé Renard avant de les nommer. Les Lions de Sellami sont là pour remporter le trophée mais ” aussi pour m’envoyer des signaux et pour me montrer qu’ils sont capables de frapper à la porte et d’être dans les 23 pour la Coupe du Monde. “