Dans une interview accordée au journal brésilien UOL Esporte,le président de la FIFA, Gianni Infantino a confié que que le football n’est pas une priorité si la crise du coronavirus se poursuit.

“Notre principe, et j’encourage tout le monde à le suivre, est que la santé prime sur tout. Aucun match, aucune compétition ne vaut le risque d’une seule vie humaine, ce serait plus qu’irresponsable de contraindre une reprise des compétitions si la situation n’est pas sure à 100%.”

“Si nous devons encore patienter, nous le ferons, J’écoute avec attention les autorités sanitaires, les experts et je travaille à leurs côtés.

Je suis très fier de voir comment le football peut venir en aide à la collectivité.””Si le football parvient à mettre en place une approche en tenant compte de l’intérêt global, le futur sera meilleur que notre passé, nous nous concentrons à présent sur trois terrain:

Nous avons analysé les rencontres du calendrier international et je suis conscient de la nécessité de défendre le football pour les équipes nationales, qui représentent une survie pour la majorité d’entre nous

Je dois aussi comprendre comment protéger le football en club comme moteur de notre jeu. J’estime aussi qu’il faut examiner les contrats des joueurs et les périodes de mercato, en faisant preuve de flexibilité et de bon sens dans le futur.”

“Quand tout sera normalisé et sous contrôle, nous pourrons tous rejouer en semble, être en présence de nos amis et de nos familles, en étant en plus grand nombre groupé.”