Zidane

Selon L’Equipe, Zinédine Zidane a l’équipe de France en tête, même si Didier Deschamps a été confirmé à son poste ce jeudi par Noël Le Graët.

“Il n’envisage presque rien d’autre qu’un destin à la tête” des Bleus, écrit le quotidien sportif. L’ancien boss des Merengues est libre de tout contrat après être parti du Real Madrid il y a quelques semaines.

Ce n’est pas une obsession. Mais ça le travaille quand même beaucoup. D’après L’Equipe qui en fait sa Une ce vendredi, Zinédine Zidane a clairement les Bleus en tête alors que le Ballon d’Or 1998 a décidé de mettre un terme fin mai à son histoire avec le Real Madrid. 

Et beaucoup plus que cela même : il “n’envisage presque rien d’autre qu’un destin à la tête” de l’équipe de France, lâche le quotidien sportif, alors que Noël Le Graët, le président de la FFF, a confirmé Didier Deschamps à son poste jeudi lors d’un entretien au Figaro.

Si le timing étonne, un jour après l’annonce de Le Graët, le fait que Zidane songe aux Bleus n’est pas vraiment une surprise. Son CV d’entraîneur à succès et évidemment son histoire avec l’équipe de France semblent le pousser irrémédiablement à s’installer sur le banc de l’équipe de France un jour ou l’autre. “Il sera peut-être un jour sélectionneur. Peut-être que mon successeur le nommera car je ne resterai pas non plus éternellement”, a ainsi reconnu Le Graët au Figaro.

Si Didier Deschamps va poursuivre l’aventure malgré l’échec en huitièmes de finale de l’Euro, Zizou semble prêt à attendre son tour. Quitte à attendre patiemment après la Coupe du monde au Qatar en 2022, moment où DD pourrait lâcher le flambeau à la fin de son contrat ? Peut-être bien. Désireux de se lancer dans un projet qui lui tient à cœur, l’ancien meneur de jeu de l’équipe de France aurait en tout cas refusé des approches de clubs de Premier League et du Golfe, qui lui auraient fait de belles propositions financières.

Il sait où est le bon endroit pour sa carrière maintenant. Il faut attendre le bon moment. Mais il a envie de ça”, confie d’ailleurs Guy Lacombe, son premier entraîneur à Cannes, dans L’Equipe. Et le voir patienter n’est pas une idée saugrenue. Après avoir raflé neuf trophées en deux ans et demi lors de son premier passage sur le banc du Real (2016-2018), Zizou avait pris quelques mois sabbatiques en 2018. Et le Mondial 2022, qui aura lieu en novembre et décembre, arrive vite…(Eurosport)