Benzema

Après un peu moins de six ans d’absence, l’attaquant fait son retour en équipe de France. Comme annoncé ce mardi matin par les médias français, Karim Benzema fait bien partie de la liste des 26 joueurs sélectionnés par Didier Deschamps pour le prochain Euro.

L’information semblait encore impensable il y a quelques semaines, mais elle a pris de l’ampleur toute la journée, jusqu’à l’annonce officielle du sélectionneur français ce mardi soir sur le coup de 20h20 en direct sur TF1 et M6.

Pour l’attaquant du Real Madrid, il s’agit de la première sélection depuis le 8 octobre 2015. Ce jour-là, la France battait l’Arménie 4 buts à 0 et Benzema, qui fêtait sa 81e et jusqu’ici dernière sélection, avait marqué un doublé et délivré une passe décisive avant de se faire remplacer à la 81e minute de jeu. Avec l’équipe de France, il a déjà participé à l’Euro 2008 et l’Euro 2012 ainsi qu’à la Coupe du monde 2014.

epuis sa dernière sélection, et l’affaire du chantage de la sextape de Matthieu Valbuena, Benzema n’a plus été appelé par Deschamps, très attaché à la notion de groupe. Visiblement, l’attaquant, aux 29 buts cette saison avec le Real Madrid, a réussi à lui faire changer d’avis.

“Il s’est passé des choses dans le passé mais désormais, le plus important, c’est aujourd’hui et demain. Il y a eu des étapes importantes entre Benzema. On s’est vu. On a discuté longuement. C’était l’étape la plus importante”, s’est justifié Deschamps sur le plateau de TF1. “J’ai la chance de pouvoir m’appuyer sur des joueurs de très haut niveau. Avec la qualité, l’intelligence et le talent, on peut atteindre les plus belles choses.”

Autres surprises dans la sélection : Jules Koundé et Marcus Thuram. Le joueur du FC Séville fête même sa toute première sélection avec l’équipe de France : “On le suit depuis un long moment. Il faut une très bonne saison et il est polyvalent”, a expliqué Deschamps, qui a voulu relancé Thuram après “plusieurs problèmes” qui l’avaient écarté de la sélection en mars dernier.

Image