Folie douce à Copenhague! L’Espagne, plombée par un but gag puis rejointe alors qu’elle menait 3-1, a arraché une qualification ébouriffante contre la Croatie lundi en huitièmes de l’Euro (5-3 a.p.), donnant rendez-vous en quarts à la France ou la Suisse, opposées en soirée (21h00).

Au terme du match le plus échevelé du tournoi jusqu’à présent, le héros du soir a été l’attaquant Alvaro Morata, sifflé par le public sévillan pour ses ratés en phase de poules mais soudain transfiguré pour expédier une demi-volée en lucarne qui a mis la “Roja” sur orbite (100e).

Sa frappe limpide, puis le but du break de Mikel Oyarzabal (103e), ont assuré la qualification espagnole au stade Parken de Copenhague, de même que les nombreuses parades du gardien Unai Simon. Le portier s’était pourtant rendu coupable d’une grossière erreur d’inattention sur l’ouverture du score, avec un contrôle du pied manqué sur une passe en retrait qui fera longtemps le délice des bêtisiers (20e).

L’Espagne a ensuite égalisé par Pablo Sarabia (38e) et croyait avoir pris l’ascendant avec César Azpilicueta (57e) et Ferran Torres (77e) mais la Croatie s’est battue jusqu’au bout, arrachant la prolongation grâce à Mislav Orsic (85e) puis Mario Pasalic (90e+2) dans une ambiance de feu.

Voilà donc les vice-champions du monde croates éliminés dès les huitièmes de finale, au grand dam de leur maître à jouer Luka Modric (35 ans). Encore un Ballon d’Or éliminé, après Cristiano Ronaldo et le Portugal dimanche contre la Belgique (1-0) !

Et voilà les Espagnols de retour dans le top 8 d’une compétition majeure pour la première fois depuis leur incroyable triplé Euro-Mondial-Euro entre 2008 et 2012.

C’est peut-être le signe d’une montée en puissance pour la “Roja” de Luis Enrique, poussive en début de tournoi mais désormais décomplexée avant d’affronter vendredi à Saint-Pétersbourg les champions du monde français ou bien la “Nati” suisse, opposés lundi soir à Bucarest (21h00). (AFP)