Image lionsdelatlas par défaut

La demi-finale retour de la Coupe du Trône (édition 2014-2015) aura lieu mercredi soir à Marrakech, entre l’Olympique Khouribga et le Chabab Atlas Khénifra. Une rencontre où les Phosphatiers tenteront de remonter le handicap d’un but concédé aux Khénifris, qui espèrent créer l’exploit et rallier la première finale de leur histoire.

À Marrakech, l’Olympique de Khouribga aura à en découdre avec la seule équipe rescapée de l’Élite 2, à savoir le Chabab Atlas Khénifra. L’entraîneur du club, Ahmed Ajlani, ne s’en laisse pas compter, lui le vieux baroudeur. «Jouer contre une équipe de division inférieure ne nous donne pas le droit de sous-estimer les Zayanis. S’ils sont arrivés à ce stade de la compétition, c’est qu’ils le méritent et qu’il faudrait qu’on fasse preuve de cran, et qu’on évite tout excès de confiance», a-t-il souligné. De son côté, Hassan Oughni, le coach du Chabab Atlas, ne cache pas son ambition de faire sensation.

«Nous irons crânement défendre notre but à Marrakech. Et jouer face à l’OCK ne nous fait pas peur. Les matches de Coupe sont toujours sujets à surprise”a-t-il conclu. Une confrontation dont l’issue est incertaine, surtout si l’on retrace le parcours des Zayanis, où ils ont accroché à leur tableau de chasse des équipes de renom. En seizièmes de finale, le CAK a écarté l’Itiihad Zemmouri de Khémisset, en conservant leur maigre avantage d’un but, acquis au match aller. Au tour suivant, les représentants du Moyen Atlas ont battu l’Union Mohammedia, au terme de la séance des tirs au but. En quart de finale, les hommes de Hassan Oughni ont sorti le Chabab Rif Al Hoceima. Quant à l’OCK, son parcours a été jonché de déplacements difficiles, ponctué par une victoire cinglante sur le terrain de l’Ittihad Tanger (2-1). Les Khouribguis avaient alors pu pour la première fois évoluer sur une pelouse adaptée à leur jeu, fait essentiellement de contre-attaques. La pelouse du grand stade de Marrakech devrait permettre aux deux équipes de fournir leur meilleur rendement.