Image lionsdelatlas par défaut

Complétement à la dérive en championnat cet hiver, le Milan A. C a placé tout ses espoirs dans l’arrivée sur le banc d’un ancien de la maison: le hollandais Clarence Seedorf. Mais ironie du sort, alors que celui que les tifosi milanais surnommaient “il professore” quand il était joueur est entrain redonner un élan positif à son groupe, son avenir s’écrit plus que jamais en pointillé.

Des résultats satisfaisants.

Nous sommes le 14 janvier dernier. Alors que le Milan A. C a sombré le week-end précédent sur la pelouse de Sassuolo, Massimiliano Allegri est limogé pour mauvais résultats. Les rossoneri pointent à l’époque à une 14e place indigne de leur standing. Clarence Seedorf qui est alors joueur à Botafogo au Brésil décide de prendre sa retraite pour prendre place sur le banc milanais. Les tifosi italiens sont ravis il faut dire que Seedorf a laissé des souvenirs impérissable de son passage en tant que joueur à Milanello entre 2002 et 2012. Sur le banc , l’international néerlandais redonne des couleurs à ce Milan bien pale depuis le début de la saison. Son équipe est résolument portée vers l’offensive avec un 4-2-3-1 explosif qui voit Balotelli jouer en pointe, Kaka en numéro 10, et Taarabt, Robinho et Poli se partager les 2 places des couloirs. Ce Milan la est plus séduisant et plus efficace. En effet, depuis la prise de fonction de Seedorf, les rossoneri ont engrangé 26 points en 14 matchs de championnat. Seul la Juventus et l’AS Roma ont fait mieux dans ce laps de temps. Actuellement, le Mian A. C est 8e du classement à seulement 3 points de la 6e place qualificative pour l’Europa League. Situation innimaginable lorsque l’entraîneur batave a débarqué sur le banc cet hiver. Et pourtant, aujourd’hui il existe peu de chances pour que Seedorf reste à la tête du club à l’issue de la saison.

En bisbille avec ses dirigeants.

On le sait, le Milan A. C est une institution. La situation est simple: être dans les petits papiers de la famille Berlusconi ou prendre la porte. Allegri en a fait les frais cet hiver. Et il semblerait bien que la situation soit la même pour Clarence Seedorf. En effet, la direction lui aurait fait savoir que s’il ne parvenait pas à récupérer la 5e place actuellement détenue par le rival intériste, il en serait terminé de son expérience sur le banc milanais. De plus, les choix du coach milanais agaceraient visiblement la direction. En effet, les journaux italiens ont relayé à l’issue du match contre Catane ( gagné 1-0), un point de désaccord flagrant de la crise interne qui régne au Milan A. C. Lorsqu’elle a appris que Montolivo ne serait pas titulaire, la direction du club aurait appelée Seedorf pour exiger le titularisation de l’international italien. Un exemple qui montre bien que même choisi par les dirigeants milanais, Clarence Seedorf n’a pas le pouvoir d’exercer ses fonctions correctement. Surtout, cette histoire est révélatrice d’une crise profonde en interne qui empéche le club rossoneri de se stabiliser et de sortir de la crise. Et &ccedila, Clarence Seedorf n’y pourra bientot plus rien.