65240642_2398217323571643_4304682606512832512_n

Après une saison canon, l’Ivoirien et le Marocain sont courtisés par l’Europe entière. Pour l’heure, ils rêvent de conquérir le toit du foot africain.

En début de saison dernière, peu d’observateurs du football même les plus aguerris auraient tenté un pari combiné Losc, vice-champion de France derrière le PSG, et Ajax Amsterdam, demi-finaliste de la Ligue des champions.

Au sein de ces deux équipes-surprises, deux révélations, Nicolas Pépé et Hakim Ziyech. Leurs statistiques et leur rayonnement en France et en Europe les ont propulsés au rang de cible principale des plus gros clubs de la planète.

Avant de signer un énorme contrat dans quelques semaines (et peut-être de se retrouver ensemble à l’Inter ou au Bayern ?), les voici face à face au stade Al-Salam du Caire, ce vendredi à 19 heures.

Les Lions de l’Atlas et les Éléphants devraient se disputer la première place du groupe D Pépé et Ziyech, eux, tenteront d’inscrire leur premier but dans cette CAN 2019.

L’Ivoirien Nicolas Pépé (Losc Lille)
Nicolas Pépé, un vent de fraîcheur pour la Côte d’Ivoire.

3 buts en 33 matches. La ligne statistique de la première saison en Ligue 1 de Nicolas Pépé, à Angers (2016-17), n’avait rien pour affoler le Bayern Munich ou Manchester United. Pourtant, Luis Campos, conseiller du président du Losc, avait flairé l’affaire, en recrutant l’attaquant ivoirien né à Mantes-la-Jolie (78).

Deux ans plus tard, Pépé sort d’une saison à 22 buts et 11 passes décisives en championnat. Si Christophe Galtier mérite son trophée de meilleur entraîneur de la saison et si Mike Maignan est un gardien d’avenir, la place de dauphin du PSG acquise par Lille doit énormément à l’explosion fulgurante de Nicolas Pépé.

À la fois deuxième meilleur buteur et deuxième meilleur passeur de L1, l’Éléphant est impliqué dans près de la moitié des réalisations de son équipe. Depuis Eden Hazard, le nord de la France n’avait jamais vu ça. « Techniquement, il est bon entre les lignes, détaillait Galtier dans Téléfoot en cours de saison.

Il élimine ses adversaires dans de petits espaces, peut faire des appels sans ballon, dans la profondeur, qui font très mal à l’adversaire. Physiquement, il est fort. Il a toutes les caractéristiques de l’attaquant de très haut niveau.

En plus, il n’est ni soliste ni individualiste. « Encensé par son coach, Pépé avait aussi été adoubé par la légende des Éléphants, Didier Drogba, au mois de mars : « C’est un joueur rapide, complet, très efficace.

La saison qu’il est en train de faire, c’est du très haut niveau. « Déjà surnommé le « nouveau Drogba « par les supporteurs, Nicolas Pépé a seulement fêté sa 11e sélection (4 buts), lundi face à l’Afrique du Sud (1-0).

Lors de la CAN 2017, il n’avait pas quitté le banc. Ses prestations sous le maillot orange et vert sont donc particulièrement attendues. Lundi, son pied gauche a déjà parlé, mais son coup franc a été repoussé par la barre transversale.

Hakim Ziyech (Ajax Amsterdam)
Entre Ziyech et Hervé Renard, l’histoire avait plutôt mal commencé. Lorsque le sélectionneur français prend les rênes du Maroc en 2016, il se brouille avec le joueur de l’Ajax après l’avoir plusieurs fois laissé en tribune ou sur le banc.

Ziyech annonce qu’il ne jouera plus pour le Maroc tant que Renard en sera l’entraîneur, alors qu’il venait seulement quelques mois auparavant de choisir le Maroc, plutôt que les Pays-Bas, la terre où il est né.

Mais les performances d’Hakim Ziyech à Amsterdam et l’insistance des supporteurs des Lions auront raison de l’ego de Renard, qui se rend aux Pays-Bas avec le président de sa fédération pour reconnaître ses torts et convaincre Ziyech de revenir. Bingo ! Ziyech et le Maroc ne brillent pas particulièrement au Mondial en Russie, mais les problèmes sont derrière eux…

L’attaquant marocain de 26 ans a été au cœur d’un doublé Coupe/championnat, une demi-finale de Ligue des champions, impliqué dans 46 buts en 49 matches toutes compétitions confondues !

La qualité de passe de Ziyech, son jeu fin et rapide, son art des coups de pied arrêtés en feront une arme essentielle du Maroc lors de cette Coupe d’Afrique. À 26 ans, le maître à jouer des Lions de l’Atlas a réalisé sa plus belle saison au cœur du jeu de l’Ajax Amsterdam : demi-finale de Ligue des champions, doublé Coupe-championnat, et la récompense de meilleur joueur du championnat néerlandais.

Ses statistiques donnent le tournis : 16 buts et 13 passes décisives en 28 rencontres d’Eredivisie, 5 buts et 4 passes décisives en Ligue des champions. « Renard a joué un rôle primordial dans les progrès de Ziyech, confiait en mai le Marocain Nordin Amrabat au journal néerlandais Voetbal Primeur.

Il a appris à faire les efforts défensifs pour l’équipe. Il lui doit sa bonne forme. Maintenant, il est le pilote, presque le N’Golo Kanté de l’Ajax. « Avec un tel joueur, doublé d’un sélectionneur porte-bonheur, les supporteurs marocains rêvent d’un été couronné de succès.

Dans la chaleur du Caire, Ziyech n’a pas particulièrement brillé – hormis quelques frappes lointaines – dimanche lors du premier match des Lions face à la Namibie (succès 1-0 grâce à un but CSC inscrit par un Namibien à la 89e minute).

SourceLe Point