Image lionsdelatlas par défaut

Il semblerait que l’histoire d’amour entre Badou Zaki et les dirigeants du club algérien de Chabab Riadhi Belouizdad (CRB) soit d’ores et déjà terminée.

En effet, les dirigeants algériens dont l’entraîneur marocain loue les mérites et les qualités depuis qu’il a posé pied chez nos voisins, se sont retrouvés dans son collimateur hier lors d’une sortie médiatique fracassante. Badou Zaki a ainsi ouvertement accusé les dirigeants du CRB de “manquer de professionnalisme” et d’être “la cause des récents mauvais résultats du club” à cause du retard des primes et des salaires. Avant d’avouer ouvertement que ces promesses non-tenues commencent à “porter atteinte à sa motivation” malgré “tout l’amour qu’il porte pour les supporters du club”.