Image lionsdelatlas par défaut

L’ancien sélectionneur national, Badou Zaki, qui brandit une ardoise de 31 millions de dirhams de dettes, est confronté à des problèmes financiers et un endettement importants qui risquent de le ruiner dans un avenir proche si ses affaires ne démarrent pas.

3 milliards et 100 millions de centimes est la dette que doit rembourser Badou Zaki qui a emprunté 28M de Dh pour financer un projet « immobilier » en 2008, dédié aux logements de luxe et de « villas » dans la banlieue de la ville de Settat.

Des logements terminés mais dont la vente tarde à démarrer.

L’avocat de la banque aurait adressé une lettre à Zaki l’invitant à honorer ses engagements financiers pour ne pas acculer les retards et donc éviter de se retrouver dans une spirale négative qui mène tout droit à la banqueroute.