En-Nesyri

En s’imposant face aux Canucks du Canada 1-2, le Maroc et ses Lions de l’Atlas ont terminé premiers de leur groupe F. Une position qui leur permet de bénéficier d’un jour de repos supplémentaire avant d’aborder leur match en huitièmes de finale de la Coupe du Monde contre l’Espagne.

Le Maroc a largement mérité sa place parmi les meilleures 16 nations du Mondial, Qatar 2022. Les Lions de l’Atlas de Walid Regragui ont dominé le groupe F en décrochant un nul contre la Croatie et deux victoires, respectivement contre la Belgique et le Canada, totalisant 7 points en phase de poules.

Le rival que le Maroc trouvera sur sa route est l’Espagne, qui a terminé deuxième du groupe E après sa défaire 2-1 contre le Japon. La presse espagnole se réjouit que sa Roja va éviter les Vatreni de la Croatie qui se sont classés 2èmes derrière les Lions de l’Atlas.

En terminant premiers du groupe F, les Lions de l’Atlas auront un jour de repos supplémentaire puisqu’ils vont se reposer jusqu’au mardi 6 décembre prochain. Là, à 16 heures, le Maroc foulera la pelouse du stade Education City pour affronter l’équipe espagnole qui devra analyser sa défaite face au Japon pour tenter d’y remédier. Une défaite qui sera également décortiqué par Walid Regragui et son staff technique.

Les vainqueurs de ce match éviteront la partie la plus délicate du tirage au sort, où le Brésil, favori, pourrait les attendre en quart de finale. Mais ils retrouveront sur leur route d’autres favoris à l’image de la France, tenante du titre, ou encore le Portugal et l’Angleterre.

Pour la Roja, qui se réjouit d’avoir évité la Croatie, défier le Maroc et son potentiel offensif n’est pas forcément un cadeau. “Le Maroc a fini premier au mérite dans un groupe où figuraient la Croatie et la Belgique“, a souligné Azpilicueta au micro de beIN SPORTS. “C’est une sélection qui a montré sa qualité. Ce sera un match difficile.”

Il y a quelques jours, Luis Enrique a reconnu que le Maroc fait partie des équipes « surprises » dans cette Coupe du monde. Le sélectionneur de la Roja a salué le “niveau d’intensité” des Lions de l’Atlas et indiqué qu’ils pourraient rencontrer la Roja en huitièmes de finale. Luis Enrique a également évoqué le “rythme” de jeu des Lions de l’Atlas dirigés par Walid Regragui. “C’est peut-être l’une des équipes qui peut nous surprendre le plus“, a-t-il déclaré sur sa chaîne Twitch.