Image lionsdelatlas par défaut

De nouveau humilier mais cette fois-ci par l’irresponsabilité dont ont fait preuve les dirigeants du football Marocain, aussi bien le ministre des sports que le président sortant de la FRMF, Ali Fassi Fihri, tous deux incapables de se mettre d’accord pour le bien de football Marocain, incapables aussi de se mettre en conformité avec les réglements et statuts FIFA alors que le Maroc se prépare pour accueillir deux compétitions internationales devant lui rapporter pas moins de 300 millions de dollars. Le g&acircteau est énorme et chacun veut sa part.

A qui incombe la responsabilité de cette nouvelle déroute ? Une honte qui souille l’image de marque du football Marocain et de la fédération Marocaine de Football qui n’a plus rien de “Royale”. Envisager une nouvelle dénomination ne serait pas une mauvaise idée.

Mohammed Ouzzine, le Ministre de la Jeunesse et du Sport, est le premier responsable de ce qui arrive car il est le premier responsable du sport Marocain. Son cabinet est à l’origine du premier report de l’AG en juillet dernier. L’objectif de ce report était de permettre la mise en conformité des statuts de la fédération avec les statuts-types de la nouvelle loi sur le sport instaurée par le ministére.

Ouzzine, qui se défend de s’immiscer dans les affaires de la FRMF, a déclaré au Matin ” C’est à la Fédération royale marocaine de résoudre ce probléme. Comment se fait-il que la FRMF n’a pas envoyé ses nouveaux statuts à temps à la FIFA qui les lui avait demandés. Et en fin de compte envoyer un courrier à l’instance footballistique internationale pour lui dire que les statuts sont sur le site officiel de la fédération. Ce n’est pas de cette maniére qu’on se comporte avec une instance internationale”. insinue Ouzzine à propos de l’action du président sortant, Ali Fassi Fihri, qui a délibérément entretenu la confusion pour prouver l’ingérence du politique dans la gestion fédérale du football Marocain. AFF n’a rien fait pour adapter les nouveaux statuts qui sont à l’origine du carton jaune attribué par la FIFA. La politique, c’est la pratique du compromis, et de par son arrangement avec le candidat Akram, Faouzi Lekjaa, président élu à l’issue d’une AG pour le moins houleuse, a sans doute fait des concessions pour bénéficier du retrait de son adversaire qu’il a immédiatement nommé vice-président dee la FRMF pour que le clan adverse aie aussi sa part du fameux g&acircteau en les impliquant dans les décisions concernant les enjeux et “surtout” financiers à venir

Pour rappel, la FIFA a expliqué que la décision du Comité d’Urgence, qui n’est pas une décision de comité exécutif de la FIFA, n’aura aucune conséquence sur l’organisation de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA qui se disputera au Maroc du 11 au 21 décembre 2013.