harit_wagner

Schalke est à la troisième place du classement général de Bundesliga. Une position enviable qu’il doit essentiellement à son marocain, Amine Harit. Décrié la saison dernière, l’international marocain incarne le renouveau et tous les espoirs du club allemand.

Amine Harit a mis un peu de temps pour redorer son image. Et c’est compréhensible au vu du drame qu’il a vécu. “Pour moi, la dernière saison est oubliée”, a déclaré Harit qui admet que cela pourrait prendre un peu de temps avant que tout le monde ne tourne la page. “J’ai fait beaucoup d’erreurs à l’époque et j’ai eu beaucoup de problèmes”, reconnait le joueur de 22 ans.

AGelsenkirchen, Amine Harit a déjà convaincu ses détracteurs en devant une arme polyvalente avec six buts au compteur et trois assists. De quoi faire de lui l’un des milieux les plus précis de la Bundesliga. À l’heure actuelle, personne ne dribble mieux que lui outre-Rhin. Personne n’est autant déterminé dans les duels à deux et aucun n’attire autant les adversaires autour de lui pour créer de l’espace. Quand il effectue ses virages surprenants, pratiquement aucun défenseur ne peut le suivre. Ce n’est pas un hasard si Harit est le joueur le plus souvent décisif en Allemagne.

La rencontre avec Wagner

Schalke n’a jamais douté de ses compétences en football. Même après la saison passée, au cours de laquelle l’équipe – et en particulier Harit – semblait paralysée. Il aurait été évident de le vendre, étant donné tous les problèmes mais Schalke lui a maintenu sa confiance. Une confiance renforcée après l’arrivée de son mentor, David Wagner.

“Un nouvel entraîneur est arrivé, une nouvelle équipe. Un nouveau travail a commencé”, explique Harit à la question de savoir ce qui a changé par rapport à la saison précédente. Il a mûri, est maintenant père de famille investi de responsabilité.

Le plus gros travail a été fait par Harit lui même, reste à l’étendre au niveau international avec les Lions de l’Atlas de Vahid Halilhodzic. Ce dernier avait vivement critiqué le joueur et son club mais la contre-attaque de Schalke ne s’est pas fait attendre. “Peut-être que M. Halilhodzic devrait réfléchir à la manière dont il crée l’atmosphère pour que ses joueurs présentent les meilleures performances, plutôt que de se plaindre publiquement à leur sujet”, a déclaré Jochen Schneider, désireux de retenir Harit à Schalke pour quelques années supplémentaires.