Image lionsdelatlas par défaut

La Fédération Royale Marocaine de Football a été déboutée jeudi par le Tribunal administratif de Marrakech pour avoir relégué injustement l’équipe féminine du Club Raja Azzouhour de Safi en division inférieure.

Évoluant en deuxième division du football féminin, le Club Raja Azzouhour de Safi a terminé la saison sportive en assurant son maintien. Deux mois plus tard, les dirigeants du Club safiot ont été désagréablement surpris par la décision de la FRMF: la relégation en division de ligue pour avoir engagé une joueuse non-qualifiée contre le Club de Youssoufia. Or il s’est avéré que cette joueuse n’a même pas été sur la feuille de matche. Le comble, c’est lorsqu’ on découvre que le Club de Youssoufia a déclaré forfait. Les apprentis sorciers de la FRMF se voient pour la deuxième fois ridiculisé par la justice étatique après l’affaire du joueur Sanhaji Houssame Eddine qui a eu gain de cause. Alors comment faire pour rectifier le tir alors que le championnat prendra fin dans deux mois? Face à une fédération minée par les conflits d’intérêts et dont les organes d’arbitrage ne sont pas indépendants du fait qu’ils n’obéissent pas à la plus du sacro-saint principe de la séparation des pouvoirs, on voit mal comment on va régler cette situation du club safiot. Et à quand la Chambre d’arbitrage du sport verra le jour après avoir désigné à sa tête Brahim Ennayem? La balle est dans le camp du Secrétariat Général du Gouvernement qui tarde à promulguer deux textes d’application pour mettre en oeuvre le « TAS “du Maroc…