Pauvre Osian Roberts !! Il ne sait vraiment pas dans quel merdier il s’est fourré ! Sa nouvelle structure organisationnelle et ses conditions ont réveillé les vieux démons du football marocain.

Selon les médias marocains, la très obscure amicale des entraîneurs marocains conteste les conditions posées. L’association juge ces conditions discriminatoires à l’encontre d’une majorité d’entraîneurs marocains, rapporte le journal Al Massae du lundi 28 octobre.

Le Gallois aurait mis la barre très haut pour certains « entraîneurs » membres de cette amicale très influente sur la scène nationale. Les conditions pour l’engagement du directeur des équipes nationales des jeunes et du directeur de la formation des entraîneurs seraient à l’origine de ce mécontentement.

Pourtant, le DTN Osian Roberts n’exige pas des cadres HAUTEMENT qualifiés. C’est à peine s’il réclame un diplôme d’entraîneur délivré par l’UEFA et une expérience d’entraîneur d’au moins cinq.

Trop pour les entraîneurs locaux et leur amicale. Cette dernière réclame le retrait des dites conditions pour lui permettre de placer ses membres « chômeurs » sans grande qualification.
L’excellente n’est pas pour demain…