Hamdallah-Fajr : les dessous d’une condamnation injuste

Il est l’un des rares Lions de l’Atlas à aimer et à se sacrifier pour la sélection nationale en répondant toujours à l’appel de son sélectionneur. Contrairement à Hamdallah, Fayçal Fajr s’est exprimé sur son mal être après la campagne de dénigrement injuste dont il est la cible depuis un mois

« Je voulais m’exprimer au sujet d’un problème survenu lors des matchs de préparations, qui m’a profondément touché. Ce ‘problème’ n’était en réalité qu’un tissu de mensonge. J’ai dû prendre sur moi, encaisser les sifflets, les insultes et les critiques négatives qui défilaient sur la toile.Un problème entièrement faux, faussé par quelques presses mal renseignées ou mal intentionnées alors que je n’ai rien fait du tout, et n’ai causé aucun tord à qui que ce soit. J’aime mon staff, mes coéquipiers sans exception. « 

Extrait des explications fournies par Fayçal Fajr qui mesure ses propos en évitant de s’attarder sur les détails de ce supposé problème avec Hamdallah qui ne le concerne en rien.
En réalité, il y aurait eu un clash puis une bagarre durant le stage de préparation d’avant CAN-2019. Et c’était entre Abderrazak Hamdallah et Younes Belhanda suite un tacle très sévère du dernier à l’entrainement. Hamdallah et Belhanda se seraient énervés sur la pelouse suite au tacle avant de se croiser le soir dans les couloirs de l’hôtel pour en venir carrément aux mains.
A ce moment, Fayçal Fajr était dans sa chambre avec Nabil Dirar lorsqu’ils auraient entendu des cris. En sortant, ils découvrent leurs deux coéquipiers entrain d’en découdre, précise notre source. Fajr se serait alors interposé pour les séparer et les calmer.
Deux jours plus tard, il y a eu l’histoire du penalty manqué que Fayçal Fajr aurait pu réussir si Hamdallah ne l’avait pas perturbé en insistant pour le tirer.
La bagarre avec Belhanda et la réaction avec Fajr n’ont pas du tout été appréciées par certains cadres importants de l’équipe qui ont décidé d’ignorer Hamdallah et de ne plus le calculer.
Qu’a fait Hervé Renard pour calmer les esprits ?? Pas grand-chose ! Le sélectionneur national est resté indifférent à ce qui se passe au sein du groupe. En revanche, il a facilement accepté la désertion de Hamdallah qui ne se sentait plus le bienvenue dans la tanière. Mais de la à s’enfuir…
Conséquences : Fayçal Fajr se retrouve malgré lui sous le feu des critiques et des insultes. Il a beaucoup souffert du dénigrement et des sifflets à son encontre, comme en témoigne l’un de ses proches. Il était triste mais Hervé Renard avait d’autres priorités. Tout ce que ce dernier a fait, c’était de venir dans sa chambre pour lui demander s’il envisageait toujours d’accompagner les Lions de l’Atlas en Egypte !!

Notre mission n’est pas de protéger les joueurs et encore moins de les descendre. Nous tentons juste de rétablir la vérité pour que chacun soit jugé à sa juste valeur et selon son comportement en équipe nationale. Hormis ses délires en chanson sur les réseaux sociaux, Fayçal Fajr a toujours été irréprochable avec les Lions de l’Atlas.