Tous les 4 ans, la CAN et la Coupe du monde des clubs sont appelées à se télescoper

La FIFA vient de programmer l’organisation de sa Coupe du monde des clubs nouveau format en juin-juillet 2021. Au même moment que la CAN.

L’information est tombée il y a quelques heures à peine. Et elle ne manque pas d’inquiéter. Réuni à Shanghai, le Conseil de la FIFA a décidé d’attribuer l’organisation de la Coupe du monde des clubs, selon une formule remaniée, à la Chine… en juin-juillet 2021. Le nouveau tournoi, qui comprendra 24 clubs dont huit européens, aura lieu tous les quatre ans et remplace de facto la désormais défunte Coupe des Confédérations. Le Conseil de la FIFA, qui compte pourtant sept membres africains en son sein, parmi lesquels le président de la CAF, Ahmad Ahmad, a-t-il seulement tenu compte du fait que la CAN se joue désormais à cette même période ?

Nous étions présents au symposium de la CAF organisé à Skirat en juillet 2017 lorsque la nouvelle gouvernance de la CAF a décidé du glissement de la date en juin-juillet plutôt qu’en janvier-février. Une demande qui semblait alors venir de plus haut et de nature à calmer les velléités de clubs européens fatigués de devoir laisser filer leurs internationaux africains à cette période de l’année.
Quid des joueurs concernés par les deux compétitions ?
Ainsi donc, et tous les quatre ans, la CAN et cette Coupe du monde des clubs sont appelées à se télescoper au plan des dates et donc, fatalement, sur les écrans télé… Évidemment, on a du mal à comprendre cette décision qui donne le sentiment de ne pas avoir véritablement tenu compte de la CAN, le plus grand rendez-vous africain en termes de football international.

Cela signifie-t-il que l’instance faîtière du football africain reviendra, tous les quatre ans, sur la programmation de sa compétition-vitrine qu’elle a pourtant modifiée ? On attend évidemment d’entendre la voix des gouvernants du football africain pour nous éclairer sur ce qui pourrait causer un tort considérable à la CAN en termes de visibilité. Sans compter les éventuels problèmes de libération pour des joueurs -et il y en aura- à la fois concernés par la Coupe du monde des clubs et la CAN…