Badr Hari mis en liberté provisoire

Le tribunal d’Amsterdam aux Pays-Bas a décidé de libérer provisoirement Badr Hari. Le kick-boxeur marocain est rentré chez lui ce mardi. Son avocate, Bénédicte Ficq, avait fait une nouvelle demande de liberté provisoire à la mi-janvier. L’audience a eu lieu à huis clos, hier après-midi, Amsterdam.
 

Badr Hari a interdiction de se rendre dans des lieux de divertissement de 20h à 8h. La justice a également estimé que, comme les témoins avaient presque tous été entendus, il était inutile de garder le sportif sous les verrous pour cette raison.

En novembre dernier, Badr Hari avait déjà été libéré sous conditions. Il avait l’interdiction de se rendre dans des restaurants, boites de nuits etc., et avoir des contacts avec les témoins et les victimes, à l’exception de sa compagne Estelle Cruijff. Le sportif n’avait pas respecté ces conditions et avait été remis en prison trois jours plus tard.

Accusé de neufs délits de violence pour lesquels ils devrait être jugé ce mois-ci, Badri Hari est passible de 12 ans de prison pour une tentative de meurtre sur Koen Everink.

 

Source : bladi.net