Mortada Mansour, président fantasque du Zamalek, a officiellement annoncé, ce samedi via la chaîne Hadith Al Yaoum, qu’il renonce à la Supercoupe d’Afrique si la CAF insiste pour la jouer au Qatar, comme l’an passé.

« Je n’enverrais pas mon équipe au Qatar. Je ne jouerais pas là-bas même si ça me coûte une relégation en seconde division », a annoncé le controversé président. Les tensions politiques entre le Qatar et l’Egypte sont en cause dans cette affaire, les rapports diplomatiques entre les deux pays étant rompus depuis 2017.

En cas de désistement du Zamalek, la CAF se tournerait vers le finaliste de la Coupe de la CAF (C3), la RS Berkane, qui affrontera alors l’Espérance de Tunis, championne d’Afrique en titre.

Mansour n’en est pas à son coup d’essai. Il y a deux ans, il avait empêché l’équipe de Handball du Zamalek, alors championne d’Afrique, de jouer la Coupe du monde des clubs au Qatar.
Mortada Mansour, président fantasque du Zamalek, a officiellement annoncé, ce samedi via la chaîne Hadith Al Yaoum, qu’il renonce à la Supercoupe d’Afrique si la CAF insiste pour la jouer au Qatar, comme l’an passé.

« Je n’enverrais pas mon équipe au Qatar. Je ne jouerais pas là-bas même si ça me coûte une relégation en seconde division », a annoncé le controversé président. Les tensions politiques entre le Qatar et l’Egypte sont en cause dans cette affaire, les rapports diplomatiques entre les deux pays étant rompus depuis 2017.

En cas de désistement du Zamalek, la CAF se tournerait vers le finaliste de la Coupe de la CAF (C3), la RS Berkane, qui affrontera alors l’Espérance de Tunis, championne d’Afrique en titre.

Mansour n’en est pas à son coup d’essai. Il y a deux ans, il avait empêché l’équipe de Handball du Zamalek, alors championne d’Afrique, de jouer la Coupe du monde des clubs au Qatar.