Ce que veulent dire les noms des clubs marocains

Le club du peuple contre le club de l’aristocratie. Si l’opposition de classe s’est atténuée depuis lors, les deux clubs continuent de déchainer les passions. Dès lors, à quoi se réfèrent supporters rajaoui et wydadi ?
Le premier fondé fut le Wydad, en 1937, par opposition aux autorités françaises qui avaient restreint l’accès…des piscines aux Marocains. Si le mot Wydad est un mélange d’amour et d’affection, le nom viendrait du film éponyme dans lequel jouait la grande star de la chanson Oum Kalsoum et qui aurait séduit le fondateur du club. Le Wydad a enfanté plein de petits rejetons chez lui (Fes, Serghini) et en Algérie (Tlemcen, Mostaganem, Ramdane Djamel et Boufarik) qui décidèrent de rendre hommage à leur ainé.
Quant au Raja, il fut fondé par les résistants marocains à la présence française ainsi que les représentants syndicaux. Tout ce beau monde s’était réuni au café Raja afin de trouver un nom. Alors qu’ils penchaient pour Al-Fath, une troupe de théâtre qui avait fait sensation, ils décidèrent de s’en remettre au hasard de papiers dans un chapeau d’où le Raja sortit vainqueur. Lui aussi a décidé d’avoir des petits frères (Beni Mellal).
HASSANIA AGADIR
Le nom du club est un hommage au fondateur et sponsor, Haj Driss Lahlou. Les membres du club décidèrent de lui donner le nom de sa fille Hassania. On le retrouve également à Sidi Slimane et à Ben Slimane.
FAR RABAT
Al-Quwwat al-Mussalliha al-Malikiya, les Forces Armées Royales de Rabat, club fondé par la monarchie alaouite lors de l’indépendance du pays et équipe la plus titrée du pays.
FUS RABAT
Fath Union Sport. L’autre club de Rabat tire également son nom du pouvoir alaouite qui insistait sur le « Fath », l’ouverture, élément rassembleur de la culture marocaine, bien qu’à l’origine le club s’appelait Union Sportive Rabat-Salé.
KAWKAB MARRAKECH
La planète. Un autre club a été également fondé à Al-Karkh, en Arabie saoudite.
MOGHREB ATHLETIC TÉTOUAN ET MAGHREB ASSOCIATION SPORTIVE DE FÈS
Consonance nationaliste claire en intégrant le nom du pays dans le nom du club, que ce soit pour le MAS (fondé en 1946 pour marquer l’identité locale musulmane face aux entités sportives réservées aux français) ou le MAT, né de la dissociation du club marocain aux racines ibériques Atlético de Tétouan après l’indépendance en 1956 (une partie fusionne avec le SC Ceuta et devient l’Atlético Ceuta, l’autre partie devient le Moghreb Athletic Tétouan).

Mouloudia

Villes : Alger, El Eulma, Oran, Saida, Bejaïa et Constantine (Algérie), Oujda et Marrakech (Maroc).Le Mawlid célèbre la naissance du Prophète Mohammed. Ces clubs ont été fondés le jour de cette célébration, qui est férié tant en Algérie qu’au Maroc.