Licenciés car ils faisaient le ramadan !

Quatre moniteurs de colonie de vacances ont été suspendus par la mairie PCF de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) pour avoir observé le jeûne du ramadan, leur employeur invoquant un danger pour la sécurité des enfants.

Pour les animateurs, « c’est l’incompréhension et la révolte », dit leur avocat Me Mohand Yanat, qui a révélé lundi  leur intention « de saisir le juge compétent pour faire valoir leurs droits ». « Comment peut-on préjuger des capacités d’une personne eu égard à sa pratique d’une religion? », s’insurge-t-il. Les animateurs ont été suspendus après la visite d’un responsable des centres de vacances lors d’un séjour sportif à Port-d’Albret, dans les Landes, qui a débuté le 5 juillet. « Il est venu voir si tout se déroulait correctement avec les enfants, et c’était le cas, puis il est venu déjeuner avec nous. Il s’est mis à ma table, et a remarqué qu’à l’heure du déjeuner je ne mangeais pas et Moussa non plus », a raconté l’un des animateurs, prénommé Nassim, au BondyBlog qui a révélé l’affaire.
Le responsable a rappellé aux animateurs que, selon leur contrat de travail, ils devaient se restaurer et s’hydrater pendant la journée. Les quatre animateurs ont finalement été remerciés. Ils « n’ont pas respecté, en cours de séjour, les obligations de leur contrat de travail, pouvant ainsi mettre en cause la sécurité physique des enfants dont ils avaient la responsabilité », a expliqué la mairie dans un communiqué transmis à l’AFP.