Jamais deux sans trois. C’est dans cette optique que les Lions de l’Atlas de Maroc veulent aborder la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations, groupe B, ce jour dans la Grande île. Fort de ses titres de 2003 et de 2005, les protégés de Didier Faugeron se lancent le défi et comptent célébrer leur troisième titre.

« Nous sommes ici uniquement pour remporter le titre, synonyme de remontée à la poule A où l’équipe pourra entrer dans la course pour la qualification au Mondial », affirme le chef de la délégation, Bouziane Adnane.
Sur le papier, l’équipe marocaine est jugée favorite et donc à redouter. En lice depuis la première édition de ce rendez-vous phare du rugby de l’Afrique en 2000, elle s’est déjà hissée quatre fois en finale en 2000, 2001, 2003 et en 2004, et a déjà disputé le Mondial.
Avec une équipe renouvelée à 90 % aussi bien du côté des joueurs que de l’entraîneur, et des joueurs qui évoluent à 70 % en France, le Maroc « combatif et accrocheur » comme le qualifie le chef de la délégation, ne veut pas se laisser faire facilement.