Sa blessure a été immortalisée par une belle image qui a fait le tour des réseaux sociaux. Néanmoins, Romain Saiss est le seul cadre n’ayant joué aucun match sous l’ère Vahid Halilhodzic. Pourtant, il est donné favori pour hériter du brassard de capitaine.

C’est peut être un fait de hasard mais quand il s’agit d’un cadre de la tanière, il y a toujours des doutes. Notre rédaction a voulu en avoir le coeur net et connaitre les réelles raisons de son absence depuis la CAN.
Quel est l’origine de cette « étrange » succession de blessures qui touche Saiss depuis l’arrivée de Vahid ?

Saiss forfait lors de la trêve de septembre. Il l’est aussi depuis le match contre City qui a précédé la trêve d’octobre. Titulaire, Romain Saïss a du quitter cette partie après 13 minutes de jeu. Des images l’attestent et il serait difficile de prouver le contraire. Ceci dit, nous pouvons malgré tout qualifier sa blessure de diplomatique sur base des éléments en notre possession; Il faut dire qu’aujourd’hui, beaucoup de langues se délient.

Avant d’aller plus loin dans la lecture, rappelons que Halilhodzic est connu pour son intransigeance avec la discipline et l’hygiène. Le bosnien l’a suffisamment dit et répété. Il a même promis de faire le ménage en se débarrassant des éléments perturbateurs. Rappelons aussi que Vahid a instauré des règles très strictes dans la tanière. La chicha, c’est terminé. La play, c’est terminé. Les quartiers libres pratiquement tous les jours, c’est terminé aussi.

L’entretien entre Halilhodzic et Benatia

Et c’est exactement le discours que le sélectionneur aurait tenu dans sa conversation téléphonique avec Mehdi Benatia (Hadji comme kit main libre). Mais le projet de ce dernier était de revenir dans la tanière qu’il a connue sous Renard, avec ses privilèges.
Hors de question pour le patron des Lions de l’Atlas qui aurait refusé de répondre aux caprices de l’ex capitano…
Est-ce la raison de sa retraite internationale que certains considèrent prématurée ? On serait tenter de le croire !

Au terme de l’entretien, Benatia s’excuse puis signifie qu’il ne faudra pas compter sur lui en septembre. D’autant qu’il était « officiellement » blessé au genou.
Après ses deux premiers matchs, coach Vahid nous avait déja mis sur la voie. « L’équipe a besoin d’être plus modeste » avait-il lancé. « Elle doit se remettre au travail pour espérer un jour retrouver un niveau compétitif…« 
Selon nos sources, Mehdi Benatia n’a envisagé sa retraite internationale qu’après cet entretien avec le nouveau staff. L’objectif réel de l’ex capitaine était de jouer la CAN 2021 avant de mettre un terme à sa carrière internationale. Son ami Romain Saiss le sait bien, comme le reste des francophones. Du coup, le « loup » se retrouve dans une situation peu enviable. Soutenir son pote ou l’abandonner tout en acceptant le brassard qu’il portait.

Saiss et le soutien à Benatia

Le dialogue était rompu entre Mehdi et Vahid. Sans capitaine, le nouveau patron des Lions avait le projet de donner le brassard à Romain Saiss. Une discussion a eu lieu entre les deux hommes durant le rassemblement de septembre. Saiss en aurait profité alors pour demander au sélectionneur de faire preuve d’un peu de souplesse en tolérant quelques « libertés« . Romain aurait également demandé au coach de revoir sa position envers son ami et capitaine Mehdi Benatia.

C’était aussi l’occasion pour Romain de faire de plus amples connaissances avec l’intransigeance et l’impartialité d’Halilhodzic. Hasard ou conséquences, Romain déclare forfait et quitte le rassemblement de Marrakech le mardi 3 septembre. Comme pour Younes Belhanda reparti avec lui, la raison « officielle » avancée était : Blessure contractée en club.

Actuellement, l’adjoint Mustapha Hadji tente tant bien que mal de jouer le médiateur entre Vahid et Saiss. On notera que ce dernier ne s’est pas déplacé à Rabat pour faire constater sa dernière blessure selon la procédure.

Les langues se délient enfin

Il fut un temps nous étions le seul média à dénoncer les caprices de Mehdi Benatia qui nous rend hommage à chacun de ses buzz sur le net. On le remercie comme on remercie tous les collègues qui se sont enfin réveillés. Dommage qu’ils ont attendu que Mehdi déballe pour déballer à leur tour…

Une certitude, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a décidé de faire le ménage. Elle compte sur Vahid Halilhodzic pour disperser le clan des « frenchies » en écartant tous les capricieux et fouteurs de trouble. Quelques soient leurs noms.

Notre rédaction est plutôt favorable à l’idée de donner le capitanat à Romain Saiss (29 ans). Cependant, il doit promettre solennellement d’être garant des bonnes valeurs véhiculées par la sélection nationale. Sinon, pas la peine… (Saïd)