17 ans après, les Lions du Sénégal se qualifient pour la finale

Dans cette affiche, le suspense est resté en entier. Après avoir dominé la première période, le Sénégal a montré un piètre visage en deuxième. Cette dernière a été riche en émotions et en tension. Un penalty raté de part de d’autres et les deux sélections n’ont pas pu se départager.

C’est la prolongation qui a scellé le sort des Aigles de Carthage à la CAN 2019. Un coup du sort qui élimine la Tunisie. Sur un coup franc frappé par Henri Saivet, Mouez Hassen, le gardien tunisien, juge mal la trajectoire, sort la balle qui touche son défenseur Dylan Bronn et marque contre son camp à la 100ème minute. Dans la deuxième mi-temps de la prolongation, la Tunisie aurait pu bénéficier d’un penalty  mais l’arbitre éthiopien Tessema Weyesa en a décidé autrement. Ce score étriqué envoie le Sénégal en finale et élimine injustement la Tunisie.

17 ans après, les Lions du Sénégal se qualifient pour la finale d’une CAN. Perdue en 2002, la finale de cette année pourrait être la bonne pour les coéquipiers de Sadio Mané.

Aliou Cissé (sélectionneur du Sénégal, vainqueur de la Tunisie) :« C’est une fierté. Ça faisait dix-sept ans qu’on n’était pas arrivés à ce niveau, depuis ma génération en 2002 (défaite 3-2 aux t.a.b. contre le Cameroun). Je félicite Alain(Giresse, l’actuel sélectionneur de la Tunisie et ancien technicien du Sénégal) car il m’a légué un groupe et il m’a permis de mieux le connaître. On a eu de longues discussions. Cette qualification est aussi pour lui, car il a fait un bon boulot au Sénégal. Il fait partie aussi de ce travail-là. (Sur le scénario du match) C’est le charme du foot, cette excitation. C’est indécis, on ne maîtrise rien du tout. Le match a été incroyable, ça restera dans les annales du foot africain. »

Alain Giresse (sélectionneur de la Tunisie, battue par le Sénégal) : « Quand on est éliminé, c’est la déception qui prévaut. L’important, c’est de se qualifier dans ce genre de rencontre. Sur la prestation de l’équipe, on a été au niveau de cette équipe du Sénégal et de cette demi-finale. On a eu des occasions, mais on n’a pas su les transformer. Il y a eu des faits de jeu qui font que l’élimination était pour nous ce soir. […] Je suis le premier supporter d’Aliou (Cissé, le sélectionneur du Sénégal). Il va devenir un entraîneur qui va surpasser le joueur. Il va gagner la CAN, c’est tout qui je lui souhaite. »

https://www.youtube.com/watch?v=4iL5oWklwnQ