Ce sont Rachid Alioui et Adel Taarabt qui ont parlé en conférence de presse ce lundi à la veille du match amical contre le Gabon au Grand stade de Tanger.Adel Taarabt et Rachid Alioui se sont exprimés en conférence de presse, ce lundi au Grand stade de Tanger, à la veille de l’amical contre le Gabon.

Rachid Alioui a rassuré l’auditoire sur l’ambiance au sein du vestiaire des Lions de l’Atlas qu’il juge « agréable ». Il a également nié l’existence de groupes au sein de la sélection: « il n’y a pas de clans en équipe nationale, l’ambiance est très propice et je me sens très bien en sélection. Je n’ai remarqué aucune tension et tout le monde s’entend très bien ».

Adel Taarabt, qui est revenu en sélection en septembre après environ 4 ans d’absence, est du même avis que l’attaquant angevin. « Je ne sais pas d’où viennent ces informations. C’est un groupe qui existe depuis 3 ans ou plus, qui a fait une Coupe du Monde et une Coupe d’Afrique et qui a un grand vécu. Maintenant, il y a des joueurs importants qui sont partis et les gens ont le droit de se demander qui est le leader à présent », explique le milieu de terrain du Benfica Lisbonne.

Celui qui a été capitaine pendant Maroc-Niger, le 10 septembre, appelle au soutien général: « les médias aussi doivent soutenir cette équipe et ne pas la fustiger au moindre faux-pas. Il faut rester positifs au maximum, au risque de nuire à la confiance des joueurs ».

Alioui évoque ensuite l’inefficacité des attaquants de la sélection (les trois buts de l’ère Vahid ont été inscrit par des défenseurs, El Yamiq et Feddal, et un milieu de terrain, El Karti). Alioui rappelle que coach Vahid a été attaquant en son temps et compte sur son apport: « je suis d’accord qu’il y a un manque d’efficacité, mais on ne doit pas baisser les bras et continuer à travailler. Le coach était un attaquant qui a marqué beaucoup de buts, il va sûrement nous aider sur cet aspect ».

Adel Taarabt, qui s’adapte « tranquillement, mais sûrement », a pris la défense de ses coéquipiers et estime que marquer des buts « n’est pas une tâche réservée aux attaquants ».