La pugiliste marocaine Khadija Mardi a réalisé un exploit historique, samedi, en décrochant la médaille de bronze de la catégorie des super moyens (75 kg), au Championnat du monde de boxe qui s’est déroulé en Russie du 3 au 13 octobre. Malgré sa défaite (5-0) en demi-finale face à la Galloise Lauren Price, Khadija El Mardi a remporté la toute première médaille du Maroc aux Championnats du monde féminin de boxe amateur et la quatrième seulement pour une Africaine dans l’histoire de cette compétition.

Le parcours exceptionnel de la boxeuse marocaine Khadija Mardi dans les mondiaux de boxe en Russie s’est arrêté samedi, en demi-finale de la catégorie des super moyens (75 kg), après sa défaite par 5 rounds à 0 face à la Galloise Lauren Price. Malgré cette défaite, Mardi est parvenu à décrocher une médaille de bronze dans la compétition, chose qu’aucune autre boxeuse marocaine n’a pu réaliser auparavant. D’autant plus que la championne du Maroc en titre revient de loin, elle  n’avait plus disputé de compétition internationale depuis les JO de Rio 2016, à cause d’une grossesse. Après avoir retrouvé le ring et sa catégorie initiale, cet été, à l’occasion des Jeux africains, durant lesquelles elle avait décroché le métal précieux, Mardi a réussi un véritable exploit, jeudi, en se hissant au dernier carré du Championnat du monde, après sa victoire face à la vice-championne du monde, la Turque Demir Sennur, en quart de finale.