L’ailier marocain de Kayserispor aura fait couler beaucoup d’encre cette saison. Arrivé sur la pointe des pieds en provenance du PSV Eindhoven, Nordin Amrabat aura très vite explosé avec la formation de Sota Arveladze, multipliant  ainsi sa valeur marchande par 5. Celui qui a osé se mettre en grève lorsque son club lui a refusé un transfert à Galatasaray à la trêve, signera très probablement dans un autre grand club turc. Aujourd’hui, c’est Fenerbahçe qui semble tenir la corde pour l’international marocain et les démentis de Suyleman Hurma, le fougueux président de Kayserispor, se font plus discrets.

Selon une information diffusée par HaberTürk cette semaine, Fenerbahçe aurait fait une alléchante proposition de 8 millions d’euros à Kayserispor pour Nordin Amrabat. Une proposition crédible puisque les deux clubs entretiennent une bonne relation depuis les transferts de Mehmet Topuz et Serdar Kesimal. Le Lion rejoindra très probablement  le rival de Galatasaray. Rappelez-vous, Amrabat déclarait cet hiver : « Je ne jouerai plus en Turquie que pour Galatasaray » et  pourrait donc finalement regretter ses paroles… à part si Galatasaray propose un montant supérieur à 8 millions d’euros. Il faut savoir que Kayserispor est un club moyen financièrement qui tente de survivre en dénichant les bonnes affaires à des prix plus qu’abordable, voire très bas. Par exemple, Amrabat a été acheté au PSV à … 1,5 millions d’euros seulement en janvier 2011.  En décembre dernier, ils demandaient 17 millions d’euros à Galatasaray pour un transfert, chose qui a poussé l’autre club  d’Istanbul à abandonner.  Suyleman Hurma, le président de Kayserispor attend de voir si Galatasaray a définitivement lâché l’affaire, question de stratégie de communication.

C’est presque fait, Fenerbahce est en passe de conclure le transfert et le joueur ne devrait pas être contre l’idée de jouer la Ligue des Champions l’an prochain.  Galatasaray pourrait se remettre sur les rangs… mais d’autres clubs européens pourraient entrer dans la danse, c’est Souyleman Hurma qui serait content. Affaire à suivre…