Tout ne sera plus pareil dans la gestion de l’équipe nationale de football du Gabon, c’est le moins qu’on puisse dire, de la rencontre déterminante que le ministre en charge des Sports et le Directeur général de l’Office national de développement du sport et de la culture, ont eue avec les Panthères du Gabon et le staff technique hier, à Paris, rapporte l’AGP.

L’équipe nationale du Gabon, les Panthères, affrontent ce jeudi 10 octobre les Etalons du Burkina Faso et le 15 octobre les Lions de l’Atlas du Maroc en match amical. Le mardi 8 octobre écoulé, le ministre gabonais des Sports, Franck Nguéma, et Joannick Ngomo Obiang, Directeur général de l’Office national de développement du sport et de culture (ONDSC), avaient pris rendez-vous avec Patrice Neveu et ses troupes au Marriot hôtel Charles de Gaulle de Paris, pour une prise de contact. En effet, depuis la prise des fonctions des deux responsables, ils n’avaient pas encore pris langue avec Pierre-Emérick Aubameyang et les siens.

Face aux Panthères, le ministre en charge des Sports a tout d’abord présenté la nouvelle politique sportive qu’il compte apporter dans le sport en général, et dans le football en particulier. Non sans oublier de décliner aux joueurs, les nouvelles prérogatives de l’ONDSC désormais en charge de tout ce qui est commerciaux en plus des aspects financiers. D’entrée de jeu, le patron des Sports, confie à ses hôtes : «J’ai une grande ambition pour l’équipe nationale, nous avons les moyens d’atteindre les sommets», a déclaré Franck Nguéma tout en prenant l’engagement devant l’ensemble du staff, que tout sera mis en œuvre afin de mettre les joueurs dans des bonnes conditions, dans l’optique d’avoir des résultats escomptés.

Charte et règlement intérieur

Au cours de cette rencontre déterminante, qui a permis de fixer le cap pour un nouveau départ, le ministre des Sports, qui ne doute pas du fort potentiel dont dispose l’équipe nationale , fera savoir aux joueurs qu’il a pris un engament devant le peuple gabonais, que les Panthères vont se qualifier pour la Can-2021 et le mondial 2022. Pour lui, «Nous devons rééditer la performance des éliminatoires de la Can-2015, où nous nous sommes qualifiés très tôt, ce qui nous permettra de mieux aborder les éliminatoires du mondial Qatar-2022», souhaite Franck Nguéma tout en espérant «que jeudi on aura une bonne nouvelle avec une victoire face au Burkina Faso».

Pierre-Emérick Aubameyang, qui a visiblement pris conscience de l’importance de l’équipe nationale, a demandé au membre du gouvernement «que les problèmes extra sportifs soient réglés avant chaque rencontre, afin que ses coéquipiers et lui, se concentrent sur le terrain».

Le capitaine des Panthères sera rassuré par le patron des Sports et celui de l’ONDSC. «Comme le ministre l’a dit, nous allons tout faire pour vous mettre dans les bonnes conditions. Vous êtes une équipe de qualité, et je sais que vos résultats ne reflètent pas votre talent», a indiqué Joannick Ngomo Obiang, lequel a eu un tête-à-tête avec Pierre-Emérick Aubameyang (PEA) à la fin de cette rencontre.

L’attaquant d’Arsenal, qui s’est montré très attentif au cours de cet échange, a souhaité qu’une charte du football professionnel soit mise en place sur laquelle, tous joueurs en sélection devront s’appuyer et respecter. PEA a été certainement surpris d’entendre que ce document juridique, qui sera accompagné d’un règlement intérieur, est déjà élaboré par les juristes de la Fédération gabonaise de football. «C’est une charte d’étique, du comportement et les droits des footballeurs, elle vous sera soumise dès le début des éliminatoires de la Can-2021. A chaque match, tous les joueurs convoqués devront la signer et la respecter à la lettre», telle était la réponse de Franck Nguéma à l’attaquant, auteur de sept buts en huit matchs cette saison avec les Guners.

Primes

Patrice Neveu, modérateur de cette rencontre lequel est en entrain d’instaurer de la discipline dans le groupe, a soulevé la question des primes de regroupements et de matchs qui a souvent fait grand bruit par le passé au sein de la tanière des fauves. Franck Nguéma déclarera solennellement : «Je suis quelqu’un de transparent avec un management collaboratif, il faut faire les choses de manière transparente, les primes seront toutes payées», a-t-il dit devant les joueurs visiblement rassurés.

Bruno Ecuélé Manga et ses compatriotes en sélection apprendront également de la voix de l’autorité gouvernementale que «les primes de victoires ont été rehaussées et celles des matchs nuls revues à la baisse», une innovation que le membre du gouvernement apporte parce que, a-t-il dit, «nous avons besoin des victoires».(AGP)