Depuis la médaille d’or de Jawad Gharib au marathon des championnats du monde d’Helsinki en 2005, le Maroc n’a plus remporté la moindre médaille d’or aux mondiaux d’athlétisme.Les Championnats du monde d’athlétisme se suivent et se ressemblent pour les athlètes marocains. Et encore une fois, la délégation marocaine n’a remporté aucune médaille d’or à Doha, ville hôte des mondiaux d’athlétisme qui se sont clôturés dimanche dernier dans la capitale qatarie. Cela fait donc 14 ans que le Maroc n’a plus remporté la moindre médaille d’or, depuis celle remportée par Jawad Gharib au marathon des Mondiaux d’Helsinki en 2005, rapporte le journal Al Massae du mardi 8 octobre.

Jadis, l’un des ogres africains en athlétisme, en compagnie du Kenya et de l’Ethiopie, le Maroc ne fait désormais plus peur. La délégation marocaine s’est d’ailleurs classée à la piètre trente-et-unième position au classement général, ex-æquo avec treize autres pays. Une place glanée grâce à la médaille de bronze remportée par Soufiane Bekkali sur 3000 mètres steeple. De quoi sauver quelque peu l’honneur de l’athlétisme marocain.

Le Maroc avait pourtant participé à ces mondiaux avec 17 athlètes, dont 4 femmes. Seuls trois d’entre eux ont réussi à arrive en finale de leurs disciplines (Bekkali, Arafi qui est arrivée septième en finale du 1500 mètres et Sahli qui a terminé huitième du marathon). Du coup, les 14 autres athlètes ont été éliminés. Un véritable fiasco, pour ne pas dire autre chose.