Le coach des Verts a débuté : « Je ne parle pas de match test, c’est un quart de finale. La Côte d’Ivoire est aussi un favori de la CAN. Ils ont de bons joueurs avec beaucoup d’expérience. Ils ont gagné une CAN en 2015, ils ont ce passé récent, l’expérience de la victoire. », avant d’ajouter : « Rien que par ce succès récent (CAN 2015), la Côte d’Ivoire est un archi-favori. ».

L’ancien coach de la sélection du Qatar a poursuivi à l’adresse des journalistes présents .

« Je répète, vous avez un soucis avec le champ lexical de favori et d’outsider, mais conférence après conférence, on répète les mêmes questions. Faites preuve un peu plus d’imagination », s’agace en conférence de presse Djamel Belmadi, sélectionneur de l’Algérie, à la veille du quart de finale de la CAN-2019 face à la Côte d’Ivoire.

Le technicien de 43 ans a enchainé : « Nous n’avons pas encore encaissé de but, tant mieux mais on sera pas désolé d’en prendre. L’idée c’est d’être solide, après comme je l’ai déjà dit, le plus important c’est de marquer un but de plus que l’adversaire. ».

L’ancien attaquant de Manchester City a enchainé : « On fera en sorte de ne pas encaisser de but et si on encaisse, nous avons les ressources psychologiques pour revenir à la marque. ».

Le sélectionneur algérien a expliqué : « J’espère que le déplacement à Suez ne nous dérangera pas. L’organisation est ainsi faite on doit s’y plier. L’horaire de jeu importe peu. ».

« Il n’y a pas de piège particulier à craindre » 

Concernant la préparation des Verts, l’entraineur algérien a déclaré : « Il y’a peu de temps entre les matchs mais il n’y a pas de surprises à craindre des équipes qu’on va rencontrer, on se prépare tout simplement. ».

L’ancien coach d’Al-Duhail a expliqué : « Il n’y a pas de piège particulier à craindre, on a en face une équipe qui a de la qualité et de l’expérience. Contre le Mali ils ont été bousculés en première période mais ils n’ont pas cédé. ».

Au sujet de l’adversaire de demain, Djamel Belmadi dira : « J’espère trouver la faille ou les failles de cette équipe de Côte d’Ivoire, toutes les équipes en ont. Ça sera un rapport de force, s’ils méritent de remporter ce match ils le remporteront. ».

L’ancien attaquant de la sélection nationale a ajouté : « Les supporters sont le 12e homme, partir à l’étranger et supporter son équipe ce n’est pas toujours facile, on a ça en tête, on espère que ça se passera bien pour eux. ».

Concernant l’arbitrage, le sélectionneur algérien a déclaré : « La VAR peut compléter le travail de l’arbitre. Jusqu’à présent tout le monde est plutôt satisfait de l’arbitrage. Si la VAR peut aider, ça sera une première en CAN. ».

Djamel Belmadi a conclu au sujet du milieu de terrain du Paradou AC, Hichem Boudaoui, qui l’a accompagné en conférence de presse : « Si Boudaoui est présent avec nous ce n’est pas parce qu’il est jeune, c’est qu’il a le talent pour être là. Il a la chance d’être avec des joueurs de qualité, il doit apprendre et progresser. Il a fait un très bon match face à la Tanzanie. ».

« Je répète, vous avez un soucis avec le champ lexical de favori et d’outsider, mais conférence après conférence, on répète les mêmes questions. Faites preuve un peu plus d’imagination », s’agace en conférence de presse Djamel Belmadi, sélectionneur de l’Algérie, à la veille du quart de finale de la CAN-2019 face à la Côte d’Ivoire.