La VAR entre en lice ce mercredi à l’occasion des quarts de finale de la CAN-2019. Son arrivée coïncide avec celle du maraboutage à grande échelle attendu ce soir autour du match Bénin – Sénégal. Un autre match avec une partition qui se jouera dans les gradins au son des incantations et avec des déguisements à faire frémir les âmes sensibles.

Un anneau laissé sur la pelouse a anéanti les rêves d’un sacre des Lions de l’Atlas. En rire ? certainement mais c’est la réalité africaine avec un Bénin connu pour être l’une des références africaine en matière de sorcellerie et du maraboutage.
Tout comme le Sénégal qu’il affronte en quarts de finale de la coupe d’Afrique des nations 2019, le Bénin, qui a réussi l’exploit d’endormir les Lions de l’Atlas malgré leur infériorité numérique, s’est préparé activement et ouvertement à cette bataille mystique prévue ce mercredi à 16h au stade du 30 juin ce mercredi 10 juillet.
Les marabouts sénégalais flippent à l’idée d’un face à face avec leurs confrères béninois connus pour leur efficacité dans ce domaine. Leur « capitaine » promet l’enfer aux sénégalais très croyants à ce genre de pratiques. Les supporters des Lions de Téranga sont inquiets et appellent leurs Marabouts et Saltigués à réagir en conséquence pour équilibrer les forces occultes.
L’Afrique dans toute sa splendeur… et son horreur !